Lettre demande de recours auprès du médiateur de Pôle Emploi (suite à un refus)

Vous avez subi un refus de la part de Pôle Emploi pour une de vos demandes ? Il est possible d'écrire au médiateur pour lui demander de reconsidérer votre demande. 

Lettre demande de recours auprès du médiateur de Pôle Emploi (suite à un refus)
Lettre demande de recours auprès du médiateur de Pôle Emploi (suite à un refus) - cliquez pour agrandir

Téléchargez ce modèle de lettres :





Chargement en cours ...

Téléchargez gratuitement ce modèle de lettre

Lettre gratuite ! *
(Lettre demande de recours auprès du médiateur de Pôle Emploi (suite à un refus))

  • * Document disponible gratuitement en format.pdf
  • * Document disponible gratuitement en format.rtf
  • * Document disponible gratuitement en format.doc

Aperçu de Lettre demande de recours auprès du médiateur de Pôle Emploi (suite à un refus)

Prénom NOM
Adresse
Code postal – Ville
Numéro de téléphone
Adresse E-mail

Date, lieu,

Madame, Monsieur,

Par la présente, je souhaite vous informer du litige dont je fais l’objet et ce, après avoir déjà contacté, en vain, le Pôle Emploi lors d’une première tentative de réclamation. Ne pouvant obtenir une solution amiable, je me vois contraint de faire appel à vos services.

En effet, [préciser nature du problème, circonstances]. Le [date] dernier, j’ai écrit au Pôle Emploi dans l’espoir d’obtenir réparation. Or, le [date] j’ai reçu un courrier m’informant que ma demande était irrecevable. Malgré ce fait, je reste certain que ma réclamation est fondée et qu’elle mérite l’attention des services concernés.

En conséquence, je vous saurais gré de bien vouloir agir en ma faveur afin que ma réclamation puisse enfin aboutir favorablement. Dans cette optique, j’ai joint tous les justificatifs en ma possession et reste à votre disposition pour fournir d’éventuelles informations complémentaires.

Dans cette attente, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

[signature]

Pièces à joindre :

-          Tous les documents qui touchent, de près ou de loin, au litige dont vous pensez être la victime. Cela inclut évidemment les lettres échangées mais également les mails.

Pratique ou pas ?