> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Location saisonnière : quelles assurances ?

Par : Michel Foulet - Dernière modification : 24 octobre 2012 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur la location saisonnière
assurance location saisonniere

Les assurances d'une location saisonnière

Si vous n'êtes pas légalement tenu d'assurer une location saisonnière, vous restez responsables des dommages occasionnés au logement ou au mobilier pendant votre séjour. Avant de signer, vérifiez si vous êtes couvert par votre assurance multirisques habitation ou si le propriétaire a souscrit une assurance pour le logement qu'il vous loue.


Abandon de recours

Demandez au propriétaire s'il a déjà souscrit une assurance pour le logement loué. Si c'est le cas, demandez-lui de vous fournir une photocopie du document et vérifiez l'étendue de la garantie :

  • l'assurance inclut une clause d' "abandon de recours" ou de "renonciation à recours". Il ne vous réclame rien en cas d'incendie ou de dégâts des eaux causant un dommage au logement loué. En revanche, votre responsabilité demeure entière à l'égard des éventuels dommages causés aux voisins ou à des tiers. Vous devez donc la garantir ;
  • l'assurance "pour le compte de qui il appartiendra" avec abandon de recours. Vous êtes couvert contre tout dommage résultant d'un incendie ou d'un dégât des eaux, y compris à l'égard des voisins et des tiers.


Conseil : faites bien indiquer dans le contrat de location les garanties souscrites par le propriétaire.

A savoir : dans les 2 cas de figure, les sinistres autres qu'incendie et dégâts des eaux (ex. : meubles cassés) restent à votre charge. Le propriétaire peut imputer leur montant du dépôt de garantie de la location saisonnière.

Clause de villégiature

Si le propriétaire laisse à votre charge l'assurance de la location, vérifiez que votre propre assurance habitation comporte une clause "villégiature".

Cette garantie complémentaire couvre spécifiquement les dommages (incendie, dégâts des eaux, vol...) causés au logement loué ainsi qu'aux voisins pendant la période de location. Elle est souvent incluse dans les assurances multirisques habitation, sans aucun frais supplémentaire.

Si votre assurance habitation comporte une telle clause, vérifiez avec votre assureur son étendue et si elle est suffisante pour couvrir la valeur du logement loué. Si tel est le cas, demandez à votre assureur qu'il vous délivre une attestation d'assurance en lui indiquant :

  • l'adresse de la location ;
  • les caractéristiques du logement loué ;
  • la période de location.


Si votre assurance habitation ne comporte pas une telle clause, vous pouvez demander une extension de garantie. Votre assureur vous l'accordera moyennant un supplément de cotisation.

Attention : la "clause villégiature" ne joue souvent que pour une durée maximale de 3 mois.

En cas de sinistre pendant la location

Prévenez immédiatement le propriétaire ou l'agence de location. Si vous êtes en charge de l'assurance du logement, prévenez également votre assureur en respectant bien les délais indiqués dans votre contrat.

Expulsion, charges locatives, syndic...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr