Lupus : une maladie auto-immune touchant les articulations et la peau

Système immunitaire et lupus - © Maurizio De Angelis / Flickr cc.
Système immunitaire et lupus - © Maurizio De Angelis / Flickr cc.
Egalement appelé lupus érythémateux disséminé (ou systémique), le lupus est une maladie qui affecte plusieurs parties du corps, notamment la peau, les articulations et les reins, principalement. C'est une maladie auto-immune qui évolue de manière chronique avec des phases de poussées et des épisodes de rémission.


Maladie auto-immune

Le lupus est une maladie auto-immune, qui est en fait un dérèglement du système immunitaire. C'est une pathologie au cours de laquelle le corps ne fait plus de distinction entre un agent étranger pathogène et ses propres cellules. Les lymphocytes se mettent alors à sécréter des anticorps de manière inhabituelle et ces derniers vont attaquer les cellules saines de l'organisme.

Lupus : les symptômes de la maladie

On note une prévalence du lupus érythémateux systémique chez les femmes âgées de 15 à 40 ans. Les symptômes varient d'une personne à l'autre et peuvent faire penser à d'autres maladies. Pour cette raison, consultez votre médecin afin qu'il établisse un diagnostic exact en mesurant la vitesse de sédimentation, le taux de protéine C réactive, et en effectuant un sérodiagnostic. Votre médecin peut également être amené à surveiller l'activité rénale en mesurant l'urée et la créatinine. Les principaux symptômes du lupus sont :

  • des douleurs articulaires et musculaires ;
  • un gonflement des articulations ;
  • des plaques rouges sur le visage ;
  • des aphtes ;
  • des plaies au niveau des narines ;
  • une sensibilité au soleil ;
  • des éruptions cutanées ;
  • des crises d'urticaires ;
  • une rétention d'eau au niveau des jambes ;
  • une arythmie cardiaque ;
  • une fatigue chronique ;
  • une chute de cheveux ;
  • une anémie.

Traitement conventionnel

Dans les formes simples de lupus, le traitement consiste en une prescription d'antirhumatismal associée à des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Dans les formes les plus sévères, avec atteinte des reins et du cœur, le lupus est principalement traité à l'aide de corticoïdes (anti-inflammatoires stéroïdiens) ainsi que des immunosuppresseurs.

Prévenir les poussées du lupus

Parallèlement au traitement prescrit par votre médecin, vous pouvez essayer de prévenir les poussées de lupus en :

Certains médicaments, l'ibuprofène notamment, sont à éviter en cas de lupus, renseignez-vous.