Le macaque rhésus

Jeune macaque mâle © Arnaud Filleul
Jeune macaque mâle © Arnaud Filleul
Les macaques (les espèces du genre Macaca) sont des singes de taille moyenne très courants dans leur zone de répartition, au point d'envahir les villes et de devenir gênants. Ce sont les primates qui ont le plus souvent des contacts avec leur cousin de ce même groupe, l'homme. Pas toujours très bons d'ailleurs...


Le macaque et ses cousins

Les macaques sont des mammifères primates de la famille des cercopithécidés.
Au sein de cette famille, toutes les espèces du genre Macaca peuvent être désignées par le terme commun macaque. Expliquons cette classification.

L'ordre des primates regroupe les lémuriens, les tarsiers et les simmiiformes, ce dernier groupe contenant ce qu'on appelle communément « singes », comme les singes arboricoles, les macaques, les gibbons et ce qu'on dénomme les grands singes, y compris l'homme. La classification moderne regroupe tous les descendants d'un même ancêtre. L'homme partage un ancêtre commun exclusif avec les autres grands singes (chimpanzé, gorille, orang-outan, etc.) et est donc lui aussi un grand singe, bien que transformé par rapport à l'état primitif de ce groupe.

Au sein des primates, la famille des cercopithécidés regroupe notamment macaques et babouins, ces derniers étant des singes africains, plus gros que les macaques.
Les cercopithécidés sont apparentés aux gibbons et aux grands singes. Les macaques sont donc des cousins pas si lointains de l'homme.

Un macaque berbère sur le rocher du Gibraltar
Un macaque berbère sur le rocher du Gibraltar

Au sein des cercopithécidés, on appelle macaque les espèces du genre Macaca. On dénombre 22 espèces de macaques, assez ressemblantes avec des tailles petites à moyennes. Les macaques sont essentiellement présents en Asie, avec une exception, le macaque berbère, vivant dans les montagnes du Moyen Atlas marocain. Cette espèce est l'unique représentant des macaques dans leur aire de répartition d'origine, l'Afrique. Suite à la désertification du nord de ce continent, les populations africaines ont presque totalement disparu, alors que les macaques d'Asie ont prospéré.
Notons que si le macaque rhésus présente une taille modérée, les mâles de certaines espèces de macaques peuvent atteindre une vingtaine de kilos. Les espèces de macaques ayant une vie principalement arboricole ont une queue plus longue que les macaques principalement terrestres, la queue étant quasi-vestigiale chez ces derniers.
Le plus connu des macaques est le macaque rhésus (Macaca mulatta), un animal présent de l'Inde jusqu'à l'est de la Chine et abondamment utilisé en laboratoire.

Comment reconnaître le macaque rhésus ?

Description
Le macaque rhésus est assez difficile à différencier des 22 espèces du genre Macaca.
On notera cependant sa taille modérée, son pelage gris à brun, et sa queue d'une vingtaine de centimètres, jusqu'à 30 centimètres pour les gros spécimens.
La face est souvent nettement rose. Les mâles sont nettement plus gros, plus massifs, et plus agressifs aussi. Ils montrent un poids maximal autour de 7 kilos.
Attention à la morsure qui peut blesser grièvement. La mâchoire d'un gros macaque est plus impressionnante que celle d'un chien, avec des canines très développées. C'est un animal rapide, agile et très fort au regard de sa taille.

Taille et poids
50 - 60 centimètres pour 5 à 7 kilos chez le macaque rhésus.

Longévité
25 ans.

Ethologie du macaque rhésus

Alimentation
Le régime alimentaire varié des macaques est l'une des raisons expliquant leur vaste aire de répartition et la possibilité de coloniser les villes. Dans leur milieu, ils sont essentiellement herbivores, consommant les feuilles des arbres et les fruits, comme les racines des plantes, mais ils ne dédaignent pas la chair des petits animaux, ni les insectes. Du coup, lorsqu'ils arrivent en ville, ils peuvent aussi bien voler les fruits des étalages, que faire les poubelles, ou prendre le morceau de pain que tend le touriste.

La société des macaques est une société matriarcale
La société des macaques est une société matriarcale

Activité
C'est une espèce opportuniste, capable d'exploiter les forêts comme les environnements ouverts. Sa tolérance aux variations du milieu explique pourquoi il est devenu si fréquent dans les villes, au point d'être une nuisance. Ces animaux sans gêne n'hésitent pas à dévaliser les étalages, peuvent mordre, et sont porteurs de maladies transmissibles à l'homme. Dans la nature, les macaques vivent en groupe d'assez grande taille, souvent plusieurs dizaines d'individus. Comme chez tous les primates, les liens sociaux sont importants et élaborés. Les femelles sont plus nombreuses que les mâles, et les macaques montrent une organisation matriarcale, le statut de chaque individu dépendant du lien de parenté avec la femelle dominante.
La coopération est normalement la règle, les petits pouvant être élevés par plusieurs femelles, et la nourriture étant partagée. Mais comme chez tous les primates, il existe des filous, notamment les individus dominés qui sont moins enclins à partager avec le groupe. Les macaques sont des singes agités et bruyants, les mâles étant plus souvent impliqués dans les conflits.
Les macaques sont capables d'effectuer une multitude de cris et de mimiques, servant dans les relations sociales.

Le petit a des liens étroits avec la mère
Le petit a des liens étroits avec la mère

Reproduction
La reproduction est saisonnière pour les macaques des zones tempérées, mais semble plus continue dans les zones tropicales de leur aire de répartition.
Il a été calculé que la gestation durait en moyenne 166 jours. Le petit aura des liens étroits avec sa mère pendant une longue période, le jeune adulte restant même assez dépendant de cette dernière, dans cette société matriarcale.

Carte d’identité du macaque rhésus

Classe : mammifères
Ordre : primates
Famille : cercopithécidés
Nom : Macaca mulatta


Article réalisé par Arnaud Filleul.