Maison passive : son fonctionnement

Par : Anne Androuet - Dernière modification : 11 février 2014 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur l'habitat écologique
fonctionnement maison passive

Le fonctionnement d'une maison passive

La maison passive, encore rare en France, se développe partout en Europe. Il s'agit d'une maison construite selon certaines normes pour en faire une maison basse consommation. Tout est étudié pour limiter les besoins énergétiques, ce qui est un investissement pour la planète, autant que pour votre budget.


La maison passive : le concept

Une maison passive est une maison qui allie tout le confort moderne et le respect de l'environnement. C'est une construction conçue pour retenir la chaleur de l'environnement (soleil, lampes, appareils électroménagers, êtres vivants...) par une isolation très forte, une étanchéité à l'air et des matériaux spécifiques. Elle dispose d'une ventilation mécanique contrôlée à double flux (VMC) qui concourt à cette économie d'énergie et qui permet une excellente qualité de l'air. La maison passive est une construction sur-isolée, aux fenêtres triple vitrage et aux murs épais.

Les normes des maisons passives

Pour pouvoir être qualifiée de maison passive, l'habitation doit :

  • consommer moins de 15 kWh par mètre carré et par an (la moyenne est de 240 en France) ;
  • la consommation annuelle d'électricité ne doit pas dépasser 120 kWh/m².

Les avantages d’une maison basse consommation

  • une maison passive consomme 90% d'énergie en moins qu'une maison classique. Le chauffage n'est utilisé qu'en appoint, quelques jours par an. La facture de chauffage ne dépasse donc pas 20 euros pas mois en moyenne ;
  • la maison s'abime très peu avec le temps et les problèmes d'humidité sont rares ;
  • c'est une habitation écologique, un geste engagé pour l'environnement, par la réduction des émissions de CO2 et une limitation des dépenses énergétiques.

Ce qu’il faut savoir

  • le prix de construction d'une maison passive reste supérieur de 20% à celui d'une maison classique (10% en habitat collectif). Néanmoins, les gains d'énergie permettent de rentabiliser l'investissement en environ 15 ans ;
  • construire une maison basse consommation suppose des calculs très précis et une forte technicité. Pour avoir une maison véritablement "passive", il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel ;
  • à l'heure actuelle, il n'existe pas de subvention prévue par l'Etat pour la construction d'une maison passive.

  • la maison bioclimatique passive est un type de construction voisin de la maison passive. L'objectif est de tirer profit des particularités de l'environnement pour éviter le gaspillage d'énergie ;


 


 


 



  • pour limiter au maximum l'impact de l'habitat sur l'environnement, il est désormais possible de construire une maison passive en bois. Les matériaux sont alors naturels, ce qui n'est pas forcément le cas dans une maison passive classique ;


 


 


 



Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr