Tout savoir sur la maison de retraite privée

Maison de retraite privée
Maison de retraite privée
Qu'est-ce qu'une maison de retraite privée ? Quel est son fonctionnement, quel est son coût et comment s'inscrire ? Y a-t-il des contrôles dans ces établissements ? Voici en bref tout ce que vous devez savoir sur les maisons de retraite privées.


Qu'est-ce qu'une maison de retraite privée ?

À l'inverse des établissements publics, les maisons de retraite privées sont gérées par des associations ou des entreprises. Elles peuvent être de plusieurs types :

  • les foyers résidences : il s'agit d'appartements dans une résidence commune, avec services de blanchisserie et de repas ;
  • les maisons médicalisées : elles peuvent accueillir les personnes dépendantes, et disposent de personnels médicaux ;
  • les maisons médicalisées spécialisées : il peut exister des maisons spécialisées sur un type de pathologie comme la maladie d'Alzheimer.

L'avantage des maisons de retraite privées se situe dans le nombre de places disponibles. Il existe plus de 3500 établissements médicalisés privés en France : les délais d'attente sont donc moins longs que dans le privé.

Quels sont les modalités d'inscription et les tarifs des maisons de retraite privées ?

Pour s'inscrire en maison de retraite privée, il faut retirer un dossier directement auprès de l'établissement concerné.

Il faut avoir plus de 60 ans ou être en situation d'infirmité. La Région peut donc vous orienter vers elle si elle centralise les demandes de placement en maison médicalisée.

Les tarifs sont extrêmement variables selon les régions, et peuvent osciller entre 2000 et 5000 €.

Le règlement des honoraires se fait sur la pension de retraite de la personne âgée. La solidarité familiale joue en cas de revenus insuffisants, c'est-à-dire que les descendants doivent compléter le montant.

En cas de faibles revenus, une aide, l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) peut être versée par la Sécurité sociale.

Comment sont contrôlées les maisons de retraite privées ?

Tout comme les établissements privés publics, les établissements médicalisés sont conventionnés. Lorsqu'ils ont le titre d'EHPAD, ils signent une convention pour cinq ans avec le Département et l'État.

Cette convention les oblige à mettre en œuvre des démarches qualité.

Toutes les maisons sont contrôlées régulièrement. Leur personnel dispose du même degré de formation que celui des établissements publics.

L'avantage de la maison privée se situe aussi dans la qualité des prestations fournies et des animations proposées.

Les professionnels à votre service :

  • le conseil général
  • les caisses d'Assurance maladie
  • les associations gérant des maisons de retraite
  • les entreprises commerciales gérant des maisons de retraite.