Les maladies du chien : le tétanos

Les maladies du chien : le tétanos
Les maladies du chien : le tétanos
Bien que rarement rencontré, le tétanos est une maladie impliquant différents soins urgents, car il peut s’avérer mortel chez le chien.


Description du tétanos chez le chien

Le Clostridium tetani est la bactérie responsable du tétanos chez le chien. Il s’introduit dans l’organisme à travers les blessures, les déchirures ou encore les morsures. Les brûlures et les points de piqûre (aiguille) peuvent également laisser pénétrer la bactérie.

La sécrétion d’exotoxines provoque chez l’animal atteint une altération du système nerveux se manifestant par différents symptômes. Les sujets les plus exposés au tétanos sont les chiots, notamment ceux qui percent leurs dents. 

Symptômes du tétanos chez le chien

Un chien tétanique présente des spasmes musculaires, un verrouillage de la mâchoire et une raideur au niveau des jambes. Il rencontre des difficultés respiratoires dans la mesure où ses muscles vitaux perdent leur puissance. Ce dernier symptôme représente un danger mortel pour l’animal. Le tétanos entraîne chez le chien malade une contracture des muscles faciaux. L’animal est sujet à des crises d’angoisse ainsi qu’à une accélération de la respiration.

Les signes du tétanos apparaissent généralement dans les 15 jours après l’infection. Une semaine après la manifestation des symptômes, les spasmes musculaires touchent les zones autres que celles de la blessure. 

Soins du tétanos chez le chien

Des soins vétérinaires intensifs sont indispensables en cas de dépistage de tétanos chez le chien. L’hospitalisation est incontournable afin de permettre au vétérinaire de prodiguer les traitements nécessaires comme le sérum antitétanique, les antibiotiques, la pénicilline ainsi que les tranquillisants. La sérothérapie compte parmi les premiers soins les plus efficaces à condition de détecter la maladie à temps.

A titre préventif, le nettoyage et la désinfection des plaies du chien sont recommandés. De l’eau oxygénée permet notamment de nettoyer pour éviter à la bactérie de pénétrer et surtout de proliférer dans l’organisme de l’animal.