Les maladies du chien : la toux du chenil

Les maladies du chien : la toux du chenil
Les maladies du chien : la toux du chenil
Caractérisée par une forte contagion, la toux de chenil est plus présente dans les milieux où les chiens vivent en collectivité ou en communauté (centre de dressage, élevage, etc.).


Symptômes de la toux du chenil chez le chien

La toux du chenil n’est autre que la trachéobronchite infectieuse, une maladie qui attaque l’appareil respiratoire du chien. Cette pathologie est très contagieuse. Elle se contracte par contact avec d’autres chiens affectés. Ainsi, lors d’un rassemblement de chiens, à la chasse ou en concours par exemple, le risque de contagion est élevé.

La toux de chenil est plus grave chez les chiots, les chiens affaiblis et les chiens très âgés. Il arrive que cette maladie évolue en bronchopneumonie, qui peut être fatale. La pathologie se développe en un temps record et peut s’étendre sur six semaines.

Les signes cliniques sont nombreux : de la fièvre, une perte d’appétit, une grande fatigabilité, des éternuements, des écoulements au niveau des yeux et du nez, ainsi qu’une toux sèche et rauque.

Soins de la toux du chenil chez le chien

Les agents pathogènes provoquant la toux de chenil sont très nombreux, pour ne citer que la Bordetella bronchiseptica (Bb), le virus parainfluenza canin (CPi) et les adénovirus 1 et 2 (CAV-1 et CAV-2).

Le traitement de la toux de chenil est souvent difficile et long. La plupart du temps, elle se guérit par l’administration d’antibiotiques (contre l’infection) et d’antitussifs (pour éliminer les symptômes).

En guise de prévention, vaccinez votre chien dès son plus jeune âge, notamment s’il cohabite avec d’autres chiens. Par ailleurs, il existe des vaccins donnés par voie intranasale (dans la narine du chien) qui agissent contre les plus grands agents causaux de la toux de chenil (CPi et Bb). Ces vaccins sont notamment indiqués chez le chiot et la chienne en gestation. Ils bloquent les agents pathogènes directement à l’entrée de l’appareil respiratoire. Leur efficacité est rapide (en quelques jours seulement).

A noter qu’en plus de la vaccination, il faut miser sur une bonne hygiène et une ventilation optimale dans les chenils. Il faut également éviter tout contact avec les chats.