Maladies des rosiers

Rose dans un jardin
Rose dans un jardin
Reine des fleurs, la rose tient une place à part dans le cœur de chacun. Aussi quand nos rosiers ont les feuilles tachées ou dépérissent, quelle déception ! Voici tout ce qu’il faut savoir pour éviter les dommages les plus courants.


Gare aux maladies !

Pour se prémunir des maladies des rosiers, vous devez donc d’abord bien connaître les capacités d'une variété à résister aux maladies et aux insectes. Renseignez-vous auprès du vendeur sur ses capacités de résistance (feuillage sain, boutons, fleurs : résistance ou non aux maladies, etc.).

N’achetez pas une variété dont l’étiquette ne mentionne qu’incomplètement ses mérites... ou alors attendez-vous à devoir lutter contre l'oïdium et les taches noires sans cesse.

Protections phytosanitaires

Pulvériser du produit sur ses rosiers
Pulvériser du produit sur ses rosiers

Au printemps surtout, maladies et parasites peuvent affecter le nouveau feuillage, très délicat, lorsque le climat s’y prête. Dans ce cas, pour éviter l'apparition des dommages, il est nécessaire de traiter à la bouillie bordelaise. Mais une fois le rosier atteint, seul le traitement chimique est efficace. Dans le commerce, choisissez un produit agissant sur les principales maladies, de type "maladies des rosiers".

Pensez également à la lutte biologique. De nombreux produits sont désormais disponibles dans le commerce, ils contribuent avantageusement à la préservation de l'environnement.

En automne, ramassez les feuilles susceptibles d'avoir été atteintes et brûlez-les, ils contiennent certainement les germes de la maladie.

Principales maladies des rosiers

Rosier malade
Rosier malade

La rouille
Cette maladie fongique (due à un champignon microscopique), se manifeste par des pustules orangées puis foncées à la face inférieure des feuilles, sur les pousses et les pédoncules floraux. Des renflements sur les tiges éclatent en une masse de spores orangées, devenant ensuite brun noir.

Lutte contre la rouille : préventivement, ramassez toutes les feuilles tombées après l'automne et au fur et à mesure de la saison. Traitez avec une décoction de prêle du mois de juin à fin septembre, toutes les 3 semaines environ. Ou bien pulvérisez de la bouillie bordelaise toutes les trois semaines, à partir de juin, et éliminez les parties atteintes. Ce traitement permet aussi de combattre la maladie des taches noires, fréquente sur le rosier. Ou utilisez un traitement total spécial "maladies des rosiers" toutes les 3 semaines dès le mois de mars.

L'oïdium
Cette maladie fongique laisse apparaître un duvet blanc sur les tiges et les feuilles qui se boursouflent. La plante s'affaiblit et cesse de grandir. Comme la plupart des champignons, ils se développent lorsque les précipitations sont régulières et la température douce.

Lutte contre l'oïdium : achetez un rosier rustique de feuillage sain et vigoureux. Supprimez les parties atteintes. Evitez d'arroser les feuilles. Utilisez du soufre en 2 applications : à la reprise végétative puis un mois après. Utilisez un produit du commerce spécial "maladies des rosiers".

La maladie des taches noires
Cette maladie est due au champignon marsonia. Comme son nom l'indique, elle se caractérise par l'apparition de taches noires-brunâtres de forme arrondie atteignent environ 1 cm de diamètre sur les feuilles qui provoquent leur chute.

Lutte contre la maladie des tâches noires : un entretien régulier est nécessaire. Evitez d'arroser le feuillage. Désherbez régulièrement le pied des rosiers. Supprimez et brûlez les parties touchées. Traitez le sol avec une décoction de prêle au printemps et à l'automne. Le soufre en poudrage est le traitement le plus efficace. En traitement curatif, utilisez un traitement spécial "maladies des rosiers" ou à base de soufre, très efficace.

Rosier affaibli
Rosier affaibli

Carences du rosier
La chlorose ferrique, qui révèle un manque de fer dans le sol, affecte couramment le rosier. Elle se manifeste par un jaunissement progressif des feuilles adultes et, sur les rosiers présentant une carence prononcée, par des feuilles de petites dimensions et décolorées.

Un apport acide à base de tourbe peut soigner ce déficit.

Parasites du rosier
Parasites du rosier

Parasites du rosier
En été, les parasites animaux sont dangereux : ce sont pour la plupart des pucerons, des thrips, des acariens et des araignées rouges. Celles-ci, très petites, agissent surtout sur l'envers du feuillage en posant des fils et toiles très fins. Les acariens deviennent virulents et ils se multiplient très rapidement. Les cicadelles et l'otiorrhynques provoquent aussi des dégâts.

Lutte contre les parasites : pensez à pulvériser un insecticide ou un acaricide chaque fois que nécessaire. N’utilisez que des produits inoffensifs pour la faune utile des jardins (abeilles en particulier).

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".