Mammouths et mastodontes

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
mammouth

Mammouth © F.River

Les mammouths sont sortis d'un long sommeil glacé en 1799. Depuis, ils n'en finissent pas d'enflammer les imaginations. Existe-t-il encore des mammouths vivants ? Peut-on avec un peu d'ADN et un coup de baguette magique en faire renaitre ?


D'où viennent les mammouths ?

Le mammouth, qui est un des représentants les plus caractéristiques de la faune à la fin du Pléistocène dans l'hémisphère nord, est un membre de l'ordre des proboscidiens. L'origine des proboscidiens est reliée à l'arbre d'évolution des ongulés, dont les premiers représentants sont apparus à la fin du Crétacé, il y a environ 65 à 80 millions d'années.

Cousins très proches des éléphants d'Asie, les mammouths originaires d'Afrique, sont apparus sur terre, il y a environ 12 millions d'années, et en Europe il y a 3 millions d'années. Ils ont disparu progressivement de la surface du globe il y a entre 28 000 et 5 500 années.

Lorsqu'ils sont apparus, les dinosaures s'étaient éteints depuis 30 millions d'années et les hominidés, les ramapithèques, essayaient leurs premiers pas. Quand les derniers mammouths (forme naine de l'île Wrangel en Sibérie) s'en allèrent, les Sumériens inventaient la roue, les Égyptiens leur écriture et les Celtes érigeaient Stonehenge en Angleterre.

C'est en 1799 que le mammouth fit son entrée dans le monde scientifique quand un premier exemplaire fut découvert en Sibérie et identifié par Cuvier.

Le mot mammouth vient d'une langue sibérienne. Il signifie le gigantesque animal qui sort de la terre.

Le mot mastodonte, qui désigne uniquement un cousin américain, vient de l'union de deux mots grecs mastos et odontos. Il signifie celui qui a les molaires qui présentent des petits mamelons à leur surface. De nos jours mastodonte est employé en référence à l'énormité de notre animal et sert à désigner tout ce qui a une taille démesurée.

Le mammouth, un animal adapté au froid

Mammouth profil © F River
Mammouth de profil © F.River

8 cm de graisse, 2 cm de peau, 3 sortes de poils (dont certains de 1 m de long chez le mammouth laineux) et un clapet anal pour résister à des températures de - 50°C, ont permis à ces animaux de résister aux glaciations.

Plusieurs espèces de mammouths ont existé :
7 sont recensées, les plus courantes étant :

  • Le mammouth des steppes, un des plus gros, qui pouvait atteindre 10 tonnes et avoir des défenses de 5 m de long. A titre comparatif le plus gros mâle d'éléphant africain pèse 6 tonnes et peut avoir des défenses de 3 m de long. C'était un mangeur d'herbe dont la ration quotidienne est estimée à 200 kg par jour.
Bebe mammouth musee Saint Petersburg
Bébé mammouth au Museum de Saint Petersburg
  • Le mammouth laineux, plus petit avec 3 m de hauteur, était remarquablement adapté au froid. Il avait sur la tête une bosse qui était une réserve de graisse.

Dima, un bébé mammouth laineux, qui a vécu il y a 10 000 ans, est la vedette du musée de Saint-Pétersbourg. Il est extraordinairement vivant et semble prêt à retrouver sa toundra natale.

Les causes de la disparition

Toutes les hypothèses ont été émises. On a parlé de pression de chasse alors que les mammouths étaient charognés plutôt que chassés et que les chasseurs étaient sûrement moins nombreux que le gibier.

On a rendu une comète responsable, pourquoi pas…

La cause la plus probable de la disparition des mammouths est le réchauffement qui a suivi la dernière glaciation et qui a détruit les milieux favorables à ces espèces inféodées au froid…

Y a-t-il encore des mammouths vivant de nos jours ?

Igor Tchernich, un géographe Russe s'est passionné pour le problème, sans doute dans l'espoir secret de faire le plus grand scoop de l'histoire en filmant l'animal bien vivant dans son habitat naturel. Il a recueilli des témoignages qui rapportent qu'avant la révolution soviétique, les habitants d'un village ont été obligés de fuir devant un troupeau de mammouths qui aurait tout détruit sur son passage.

En 1944, des pilotes volant entre l'Alaska à Moscou, disent avoir vu un troupeau de mammouths marchant à la queue leu leu dans la neige.

En 1956, une institutrice d'un village de la région de Taz déclare avoir été approchée à une dizaine de mètres par un mammouth, pendant qu'elle cueillait des champignons.

Plus près de nous, en 1962, en 75 et même en 89 des témoignages de chasseurs affirment la rencontre avec des mammouths ! À suivre…

Dans le mammouth tout est bon même les os

manche poignard defense mammouth
Manche de poignard taillé dans une défense de mammouth

Le site de Mizyn a livré, en 1907, les restes d'un campement constitué de cinq huttes pouvant abriter 50 personnes.

La base des huttes est faite de crânes de mammouths, et d'os de rennes et de loups. L'armature était constituée des os du bassin et des mandibules de mammouth. Chaque hutte était faite de 150 à 650 os de mammouths. On a dénombré au total 97 crânes, 109 mandibules, 92 défenses et plusieurs centaines de grands os. Les défenses servaient de charpente pour le toit.

De nos jours le commerce d'ivoire-fossile de mammouth est florissant. C'est paradoxal, mais c'est lui qui est exploité à la place de l'ivoire d'éléphant, dont le commerce est interdit mais qui reste un produit plus renouvelable que l'ivoire fossile.

Peut-on d’un coup de baguette magique faire naître un mammouth ?

Depuis plus de 30 ans, le mammouth laineux (Mammuthus primigenius), est l'objet de tous les soins des paléogénéticiens. Beaucoup de restes fossiles de ces animaux sont venus jusqu'à nous en excellent état, en étant conservés dans les sols constamment gelés de Sibérie et d'Alaska durant des millénaires. Ces conditions sont favorables à la préservation de l'ADN et autres structures biomoléculaires. Alors pourquoi pas, lorsque la science saura le faire (aujourd'hui, elle ne le sait pas) imaginer faire naître des individus à partir des fragments d'ADN les mieux conservés…

Voir des mammouths en France

graffiti rupestre contemporain mammouth
Graffiti rupestre de mammouth. Dessin contemporain

Le mammouth n'est pas l'animal le plus représenté dans l'art des cavernes. Il est même absent d'une majorité de cavités. Son abondance dans quelques grottes magdaléniennes de la vallée de la Vézère est une exception.

Le mammouth, gravé de la grotte de Combarelles sur la commune des Eyzies en Dordogne est exceptionnel tant il semble être dessiné par un spécialiste de la représentation animalière.

Acheter un mammouth

Ce fut possible à Londres en 2007. Christie's en laissa partir un pour la modique somme de 230 000 euros.



Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr