Installer un portail à battant

  • facile
  • assez facile
  • moyen
  • difficile
  • expert
Portail battant
Portail battant

En bois, métal ou PVC, le portail est avant tout un élément de sécurité. Il nécessite de solides points d'appui pour le scellement de ses gonds et une pose bien ajustée pour assurer un fonctionnement correct et durable.

A noter : installer un portail de ce type nécessite une très bonne maîtrise de la menuiserie, de la maçonnerie et de la ferronnerie. Nous vous recommandons de faire appel à des professionnels pour réaliser ce type d'installations.



étape 1

Mesures

Les portails à deux vantaux (les plus courants) sont proposés dans des largeurs standards comprises entre 2,50 et 4 m.

Pour choisir un modèle adapté, il convient d'ajouter à cette dimension les incontournables jeux de fonctionnement : au minimum, 25 mm de part et d'autre pour une pose entre piliers ou 5 mm pour une pose en applique (dite aussi en affleurement), plus 10 mm au centre dans les deux cas.

La hauteur des piliers, ou du mur de clôture s'il supporte directement les attaches, doit dépasser celle du portail d'une vingtaine de millimètres au moins.

étape 2

Préparation des fixations

Il est essentiel de fixer les gonds hauts et bas bien de niveau, en respectant une "garde au sol" minimale de 20 à 25 mm. Cet espace entre la base du portail et le seuil est destiné à permettre l'écoulement des eaux de pluie tout en compensant les déformations du terrain qui pourraient gêner la manoeuvre des ventaux.

Repérez avec précision les emplacements des fixations. Leur préparation dépend du type de gonds utilisé. Pour des modèles à sceller au mortier, creusez à la massette et au burin des réservations de 5 à 6 cm de côté et d'une profondeur égale à celle des pattes de scellement.

Si vous optez pour des gonds à visser (support en bois essentiellement) ou à sceller chimiquement, percez des trous au diamètre des chevilles ou à celui correspondant aux tamis qui recevront la résine.

Dépoussiérez soigneusement les points d'attache et laissez-les en attente. La fixation définitive ne se fera qu'une fois le portail positionné.

étape 3

Mise en place des ventaux

Vissez les pentures sur les battants aux endroits convenus, s'ils n'en sont pas équipés d'origine. En vous faisant aider, présentez ensuite les vantaux à leur emplacement respectif en veillant à bien les orienter par rapport au sens d'ouverture choisi : sens poussant (vers l'intérieur de la propriété) ou tirant (vers l'extérieur).

Placez les vantaux sur des cales d'une épaisseur correspondant à la garde au sol. Vérifiez leur horizontalité et aplomb, puis maintenez-les ensemble en position avec des planches ou des tasseaux de contreventement bridés par des serre-joints. Pendant le calage, attention à bien respecter les jeux de fonctionnement latéraux et central.

étape 4

Fixation des gonds

S'il s'agit de gonds à sceller, mouillez les cavités avant d'introduire les pattes de scellement et de les caler bien de niveau avec des petits cailloux ou des éclats de brique. Comblez ensuite de mortier à prise rapide, à lisser à la truelle. Profitez-en pour sceller le butoir du portail au milieu du seuil. Vous patienterez 2 ou 3 jours avant de retirer les pièces de calage.

S'il s'agit d'un scellement chimique, introduisez d'abord chaque tamis dans son trou. Injectez la résine et insérez aussitôt le goujon (la tige) du gond. Laissez ensuite durcir le temps indiqué dans le mode d'emploi.