Négocier une augmentation de salaire : nos conseils

Négocier l'augmentation de votre salaire
Négocier l'augmentation de votre salaire
Vous estimez avoir droit à une augmentation en raison de vos performances et résultats : cette demande doit être correctement pensée et préparée si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté. Voici quelques conseils.


1. Informez-vous

Pour demander une augmentation, il vous faut connaître 2 aspects importants :

  • la situation de votre entreprise ;
  • le marché de l'emploi.

Assurez-vous que votre service affiche des bénéfices, il s'avèrerait difficile de négocier une augmentation en période de licenciements économiques...

Essayez de connaître la rémunération de personnes exerçant la même profession que vous et possédant, plus ou moins, votre profil. Documentez-vous sur des sites spécialisés, regardez les salaires proposés sur les offres d'emploi pour vous situer au plus juste.

2. Trouvez le bon moment pour faire votre demande d'augmentation

Le moment pour négocier une augmentation varie d'une entreprise à une autre. Profitez de certaines occasions :

  • entretien annuel (avec, en général, une augmentation annuelle) ;
  • changement de poste.


Soyez attentifs aux réactions générales de votre supérieur face à vous. Attendez qu'il ait la meilleure opinion possible de vous, qu'il remarque vos qualités, vos compétences, votre travail.


Le meilleur moment pour négocier une augmentation est suite à :

  • l'avancement d'un projet important dans lequel vous avez eu un rôle déterminant ;
  • la signature d'un contrat avec un nouveau client grâce à vous ;
  • une année chargée...

3. Choisissez la bonne somme

Il n'est pas facile d'évaluer les euros supplémentaires que vous pouvez obtenir. Vous avez sûrement une idée de ce que vous voulez mais tout dépend du budget de votre service.


Faites en sorte de ne pas avancer de somme en premier. Votre interlocuteur vous propose normalement le minimum, tentez d'obtenir plus.
Demander une augmentation, c'est négocier ! Avancer vos arguments un à un comme votre travail, votre motivation, vos réalisations.... Dans le cadre d'une négociation, si vous disposez d'éléments tangibles, factuels à avancer (nombre de dossiers traités, efficacité de votre service, productivité...) il ne sera pas facile à votre interlocuteur de refuser votre demande.

4. Listez vos points forts

Pour bien négocier une augmentation, il faut argumenter. Démontrez à quel point vous êtes investi et que votre travail est plus que satisfaisant.
Prouvez que vous avez fait gagner du temps et de l'argent à l'entreprise, que vous lui avez permis d'éviter des erreurs. Appuyez-vous toujours sur des chiffres et des faits concrets.


Profitez-en pour redéfinir vos objectifs en adéquation avec votre demande d'augmentation.

5. Soyez souriant

Evitez de vous inscrire dans un rapport de forces lors de l'entretien : soyez agréable, souriant et courtois. Votre supérieur sera plus enclin à augmenter quelqu'un qu'il apprécie plutôt qu'un collaborateur désagréable.

Et si l'on vous dit non

Si votre interlocuteur vous refuse l'augmentation que vous souhaitiez, n'hésitez pas à lui en demander les raisons et surtout qu'il vous donne de la visibilité sur l'augmentation que vous souhaitez. Dans 6 mois ? Dans 1 an ? Quelles seraient les conditions qui feraient qu'il accède à vos demandes ? Surtout faites écrire ces conditions, cela facilitera votre prochaine discussion de négociation d'augmentation.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".