La noix : un puissant antioxydant

La noix prévient la maladie d'Alzheimer -  © Ioan Sameli / Flickr cc.
La noix prévient la maladie d'Alzheimer - © Ioan Sameli / Flickr cc.
La noix est, de toutes les graines oléagineuses, celle qui est la plus antioxydante, si bien qu'elle est près d'être considérée comme un médicament par la Food and Drug Association (FDA). La noix, dont la forme ressemble étrangement à un cerveau, est un aliment de choix dans la prévention de la maladie d'Alzheimer.


Alzheimer et consommation de noix

Dans le cerveau des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer, on retrouve ce que l'on appelle  des  plaques "amyloïdes". Ces amyloïdes sont des protéines toxiques qui sont impliquées dans l'inflammation des cellules cérébrales. Une étude datant de 2011 indique que les composés contenus dans la noix protègent les patients Alzheimer de l'effet oxydatif de ces plaques amyloïdes.

Noix : sa vitamine E est particulière

La noix contient de la vitamine E, mais contrairement aux autres aliments riches en vitamine E alpha-tocophérols, la vitamine E de la noix est une vitamine particulière car composée de gamma-tocophérols. Cette forme de vitamine E est encore plus antioxydante et anti-inflammatoire que la vitamine E alpha-tocophérol. Son pouvoir protecteur contre les maladies cardiovasculaires est largement reconnu dans la communauté scientifique. 

Cancer : la noix a un effet anti-cancer

Les études qui ont été menées jusqu'ici sur la noix et ses propriétés médicinales, indique que ce fruit représente une bonne protection contre plusieurs cancers. C'est à la quinone juglone que la noix doit son effet anti-cancer. En effet, la quinone juglone est un antioxydant ultra puissant qui contribue à la destruction des cellules cancéreuses et empêche leur prolifération. 

Omégas 3

En plus d'être un super aliment aux propriétés antioxydantes, la noix a une forte teneur en omégas 3. Les omégas 3, rappelons-le, aident à :

  • réduire l'hypertension artérielle ;
  • soulager toutes les inflammations, qu'elles soient articulaires ou digestives ;
  • diminuer les symptômes de la dépression ;
  • prévenir les maladies cardiovasculaires ;
  • offrir une bonne protection contre les maladies neurodégénératives telles que Parkinson ou Alzheimer.