Nord-Ouest de l'Argentine : notre sélection de lieux

Las Conchas - Valle Calchaquie © Argentina Excepción
Las Conchas - Valle Calchaquie © Argentina Excepción
Le Nord-ouest argentin offre une impressionnante variété de paysages exotiques, avec ses immenses déserts de sel, ses vallées multicolores flanquées d'énormes cactus, les très hauts sommets aux pointes blanches et, plus à l'est, des forêts tropicales. Cette région, qui conserve une culture et des traditions indigènes très vivaces, est l'une des plus dépaysantes de l'Argentine.


Ville de Salta

Fondée en 1582, elle s'est rendue célèbre pour son patrimoine architectural colonial, d'où son surnom "Salta la linda" (Salta la belle). Les visiteurs apprécient également sa douceur de vivre, sa vie nocturne animée, ses "peñas" dans lesquelles  on se retrouve pour danser, jouer et écouter de la musique folklorique. Salta est le point de départ idéal pour visiter les nombreuses vallées et villages de la région.

Eglise San Francisco - Salta © Argentina Excepción
Eglise San Francisco - Salta © Argentina Excepción

A voir dans le centre historique : sa cathédrale de couleur rose, l'église San Francisco et sa façade rouge et or, le Musée historique du Nord, le Musée Colonial et les momies du musée d'arquéologie (MAAM).

Vallée de la Quebrada de Humahuaca

Profonde vallée de 155 km de long, elle a été déclarée patrimoine culturel et naturel de l'humanité par l'Unesco pour ses splendides paysages, mais aussi pour les nombreux villages et cités qui conservent une grande quantité de vestiges précolombiens et coloniaux. Plusieurs villages jalonnent la Quebrada : Purmamarca, Maimará, Tilcara et Humahuaca.

Village de Purmamarca

Il est adossé au Cerro de los Siete Colores, cette montagne aux sept couleurs dont la roche se décline du beige au rouge en passant par le vert, le gris, le jaune... Le village possède beaucoup de charme avec ses maisons en pisé, son église blanche avec une charpente en cactus et son cimetière aux tombes multicolores.

A faire : prendre le sentier permettant de faire le tour de la montagne.

Village de Maimará

Ce village se trouve au pied d'un paysage magnifique: la Paleta del Pintor (la Palette du peintre). De grandes plaques rocheuses multicolores, aux reflets ocres, rouges ou verts, composent un magnifique tableau naturel.

A voir : le point de vue sur la palette du peintre depuis le haut du cimetière du village.

Village de Tilcara

Village colonial au bord du río Grande, c'est l'un des plus prisés pour ses fêtes folkloriques, en janvier, le carnaval et la Semaine Sainte. A l'écart du village, on peut visiter les ruines de la forteresse précolombienne El Pucará. 

A visiter : la gorge du Diable au bout de 5km d'une piste tortueuse

Village de Humahuaca

Le plus grand village de la région a conservé de jolies maisons coloniales dans ses étroites rues pavées. Son carnaval en février est célèbre dans tout le pays: pendant huit jours le village se déguise, chante, danse et boit pour accompagner les diables masqués qui défilent. Le dernier jour, on enterre dans la montagne des offrandes à la Pachamama, la terre mère, et le petit diable.

A noter : on trouve ici un bel artisanat, notamment les ponchos indiens fabriqués à la main.

Village de Iruya

Village du bout du monde, enclavé dans la montagne à 2.780 mètres d'altitude, on aime ses maisons de pierre ou blanchies à la chaux, ses rues pavées, les traditions de sa population indigène.

A faire : de belles randonnées dans la montagne multicolore ou au bord des deux rivières qui entourent le village.