L’origine du craquement des doigts expliqué par la science

Article mis à jour le 
Le craquement des doigts n'est pas nécessairement relier à l'arthrose, sur le long terme-  iStockPhoto
Le craquement des doigts n'est pas nécessairement relier à l'arthrose, sur le long terme-  iStockPhoto
Des chercheurs de l’Université de l’Alberta (Canada) ont cherché à savoir d’où provenait le bruit provoqué par le craquement des doigts. Ils se sont à cet effet servis d’une technique d’imagerie par résonance magnétique (IRM) de façon à filmer le craquement.


Comment se produit le craquement des doigts ?

Le blog du Monde Big Brother a rapporté une étude  menée par des scientifiques canadiens. Ceux-ci ont tenté de découvrir comment se produisait le bruit entendu lorsqu’on craque ses doigts. Jérôme Fryer, chiropracteur en mesure de faire craquer tous ses doigts sur commande, s’est porté volontaire pour l’étude. L’un de ses doigts a été placé dans un tube, puis a été tiré petit à petit jusqu’à faire craquer son articulation, et ce plusieurs fois de suite.

Pas une histoire de microbulles d'air...

Résultat, les chercheurs estiment que contrairement à ce que l’on s’imaginait jusqu’à présent, le bruit du craquement ne s’explique pas par l’explosion de microbulles d’air. Concrètement, il serait davantage question de la formation quasi instantanée d’une cavité emplie de gaz au niveau de l’articulation synoviale. Lorsque les os ne sont plus en contact, une cavité se formerait ainsi à la place du fluide synovial.

Un flash étrange entre les extrémités des os

Sur la capture des chercheurs, l’on peut apercevoir comme un flash entre les extrémités des os. Or, un tel phénomène dans le cadre d’une IRM sous tend la formation d’une cavité, ou tribonucléation. Et lorsque les os rentrent de nouveau en contact, cette bulle éclate. Mais alors que l’on s’imaginait jusqu’à aujourd’hui que cet éclatement provoquait le bruit en question, il n’en est rien : le son intervient en effet plus tard. Quant à savoir si le fait de faire craquer ses doigts est dangereux, ceci est une autre histoire.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".