Paillage des végétaux

Par : Michel Bernard - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
Mots clés : |
Difficulté :

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les plantations au jardin
paillage vegetaux

Le paillage des végétaux

Le nom de paillis vient de la paille, matériau traditionnel de protection des cultures. Utilisé au potager, mais aussi au jardin d'ornement, cette couverture végétale profite à la bonne santé des plantes et préserve les jeunes plantations.


Les types de paillis

Il existe trois types de paillis :

  • les paillis végétaux en vrac ;
  • les feutres ;
  • les paillis minéraux.



Les paillis végétaux
Présentés sous forme de résidus végétaux en vrac, ils sont très divers :

  • paille broyée ou entière ;
  • feuilles mortes ;
  • paillettes de lin ;
  • écorces de pin ou de sapin ;
  • copeaux de bois de feuillus ou de conifères ;
  • cosses de cacao...



Les feutres
Composés de fibres de coco ou de matières végétales compactées, ils sont généralement placés au pied des jeunes troncs d'arbres et d'arbustes pour les aider dans leur croissance.


Les paillis minéraux
Traditionnellement utilisés dans les massifs, ils jouent également un grand rôle esthétique. Les plus classiques sont :

  • les gravillons ;
  • les paillettes d'ardoise ;
  • la pouzzolane (une roche volcanique émiettée).

Comment et quand pailler

La couche de paillis, d'une épaisseur de 3 à 10 cm, se dépose simplement au pied des plantes, légèrement écartés de la tige ou du tronc.

Les paillis sont surtout utiles lors de la saison chaude (été) et froide (hiver) mais ils peuvent être installés toute l'année.

Les avantages
Les paillis de culture créent une zone d'humidité au niveau du sol et évitent une évaporation trop rapide lors des fortes chaleurs. Leur présence permet de limiter les arrosages en été.

Ils limitent l'érosion des sols en cas de fortes pluies.

Ils protègent les racines et la base des plantes des effets du froid. Leur présence est souvent déterminante pour la survie des plantes dans les régions froides (au nord de la Loire).

Ils cachent la lumière et entravent la pousse des mauvaises herbes, ce qui limite les travaux d'arrachage au pied des plantes.

Par leur lente décomposition, ils favorisent la vie organique du sol, fort utile pour la fixation des éléments nutritifs par les racines des plantes.

Ils gênent la circulation des limaces qui n'apprécient pas ce type d'obstacle sur leur route vers les plantes.

Les inconvénients
Au printemps, ils peuvent gêner la croissance des cultures faibles, mal plantées ou malades, en les étouffant. Ils peuvent aussi provoquer leur pourriture par manque d'aération.

Dans les régions froides, ils retardent le réchauffement du sol.

Les paillis végétaux sont très souvent dispersés par le vent et les oiseaux aux alentours, ce qui oblige à les ramasser.

Les paillis végétaux sont inesthétiques au jardin d'ornement et doivent être délaissés au profit de matières plus décoratives.

Les films plastiques, utilisés dans l'agriculture, peuvent être utilisés comme paillage mais ils ont le défaut d'élever la température du sol et de brûler les racines des plantes délicates.



La sciure de bois et les tontes de gazons sont déconseillées : chargées d'eau, elles pourrissent rapidement.


Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu