Panthera leo - Le lion

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

lion male adulte

Lion mâle adulte

L'Empire du Roi-Lion diminue comme peau de chagrin. Il partait autrefois de la Grèce pour aller jusqu'à l'ensemble de l'Afrique, Maghreb compris, en passant par le Proche-Orient et l'Inde.


Comment reconnaître le lion ?

lion lionne
Le lion et la lionne

C'est le plus gros félin d'Afrique. Il vit le plus souvent en tribus. Les mâles atteignent en moyenne 250 kg.
C'est l'espèce du Transvaal qui est la plus grande avec des animaux de plus de 300 kg.
La robe chez l'adulte est fauve. La crinière plus ou moins développée chez les mâles commence à pousser vers 1 an et demi. Elle atteint son plein épanouissement vers l'âge de 5/6 ans. En pratique, elle pourrait être une protection contre les coups de griffes lors de combats avec des mâles rivaux. La température a aussi un effet important sur la longueur de la crinière. Plus il fait froid, plus elle est épaisse et inversement.

L'animal porte autour de la gueule des moustaches épaisses appelées vibrisses. Ces longs poils très sensibles aident le lion à se diriger et "à sentir son chemin".
La queue de l'animal se termine par un toupillon de poils noirs. À son extrémité on trouve un ergot noirâtre de consistance cornée qui est entouré à sa base par un repli annulaire de la peau et adhère fermement à un follicule.

Les membres puissants se terminent par 5 doigts aux antérieurs et 4 aux postérieurs. La démarche est digitigrade (ce dit d'un animal marchant et reposant sur ses doigts ou ses pouces).
Sa vue et son odorat sont exceptionnels. Le lion est sédentaire sur un très vaste territoire appartenant au clan (de 30 à 400 km²). Le territoire est marqué par des jets d'urine que les mâles peuvent envoyer à 3 m de hauteur. Ces marquages particulièrement odoriférants représentent une barrière olfactive que les lions étrangers peuvent aisément percevoir.

lionceau blanc
Lionceau blanc

Le dimorphisme sexuel est très marqué. La femelle est beaucoup plus petite que le mâle, elle ne porte pas de crinière et sa robe est plus claire.
Il existe comme chez le tigre, des animaux blancs. Ces cas de leucistisme (les yeux restent de leur couleur normale, au contraire des albinos) sont dus à un gène récessif qui donne une couleur très claire parfois blanc au pelage. Chez le mâle leucistique, la crinière ainsi que l'extrémité de la queue, normalement sombres voire noires, sont très pâles. Les spécimens les plus connus sont sans doute les lions blancs de Timbavati en Afrique du Sud.

La longévité est de 12 à 15 ans. Le double en captivité. Le lion est inactif de 20 à 21 heures par jour, dont 10 à 15 heures de sieste.

C'est un animal grégaire qui forme des clans de 5 à 30 individus constitués de un ou deux mâles, 6 à 20 femelles, les lionceaux de l'année et les jeunes impubères.
Ce sont des prédateurs territoriaux. Les mâles sont chargés de défendre le territoire contre les congénères étrangers à la tribu. C'est une espèce semi-nocturne qui passe les heures chaudes à l'ombre et chasse au crépuscule. Le lion est très sensible à la chaleur. C'est un grand marcheur qui peut parcourir 30 km dans une nuit.

Les lions sont des félins comme les chats et les tigres. Ils ont en commun, entre autre, des griffes rétractiles (protégées de l'usure dans un fourreau), une clavicule flottante dans le muscle de l'épaule (qui leur confère une souplesse étonnante), une queue très expressive (lorsqu'elle est en haut c'est l'expression d'un salut ; lorsqu'elle est abaissée et qu'elle bat c'est l'expression de la colère). Les mâchoires sont extrêmement puissantes et armées de poignards, des canines qui mesurent 6 à 9 cm.

Prédateurs

Un grand mâle de 300 kg dans la force de l'âge ne craint pas grand-chose.
Les lionnes sont parfois les victimes d'une harde d'hyènes ou de lycaons.
Un lionceau qui échappe à la vigilance de sa mère est immanquablement la proie des chacals qui rodent en permanence en attendant l'aubaine.
Les lions peuvent mourir de maladie comme la maladie de Carré mais également d'une septicémie due à une plaie infectée. Les piquants de porcs-épics sont responsables de la mort indirecte de nombre de lions. Grâce à leurs ardillons, ils s'incrustent dans la chair et la corrompent. Le temps, la chaleur, et le manque de nourriture dû au handicap font mourir le grand fauve à petit feu.

Régime alimentaire

lionne lionceau mange gnou
Lionne et lionceaux mangeant un gnou

Le lion est un carnivore prédateur de grandes proies (zèbres, antilopes, gnous, buffles). Lorsqu'il est seul, il peut s'attaquer à des proies plus petites (reptiles, petits pachydermes, singes...). Il ingère près de 7 kg de viande par jour. Il peut manger plusieurs jours sur la même proie. Toutefois, si la chasse a été bonne et s'il a manqué quelques repas, la lionne peut avaler jusqu'à 30 kg de viande en une seule fois et le mâle jusqu'à 40 kg. Les lions ne chassent que lorsque leur réserve de nourriture est épuisée.
Les mâles profitent souvent des victimes des lionnes. Le cannibalisme existe sur des animaux étrangers au clan. Des lionnes peuvent également manger des jeunes morts.
Le lion boit abondamment plusieurs fois par jour. En cas de sécheresse, il étanche sa soif en mangeant des végétaux riches en eau ou en lapant le sang de ses victimes.

Les lions chassent en commun et se rabattent les proies entre eux. La poursuite n'est pas très longue. Le lion tue généralement vite. Dans la mesure du possible, ils évitent les proies de grosses tailles pour ne pas risquer d'être blessé. Il leur arrive d'attaquer des proies très puissantes (des buffles) auxquelles ils ne parviennent pas à donner une mort immédiate. Ils dévorent leur victime alors qu'elle est toujours en vie.

Répartition

Historiquement, il existait en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. En Europe, le lion des cavernes a vécu à l'époque préhistorique avant de disparaître. En Grèce, le lion ne disparut que 200 ans avant notre ère. Actuellement, il a disparu de l'Afrique du Nord (début du XXème siècle), du Moyen-Orient et de l'Asie. Il se maintient dans des zones d'Afrique sub-saharienne.

La sous-espèce Panthera leo persica ne se maintient en Asie que dans le parc national du Gir au nord-ouest de l'Inde. Il est plus petit que le lion africain, sa hauteur est d'1 m maximum, sa longueur autour de 2,50 m. Il est de couleur un peu plus claire et ne mange jamais de charogne.

Le lion n'est pas un animal tropical exclusif. C'est un hôte de steppes semi-désertique, savanes de tous types et lisières de forêts denses. Il peut se rencontrer en altitude, jusqu'à 4 000 m d'altitude.
Il est difficile d'avoir une estimation précise des populations de lions sauvages sur le continent africain. Le chiffre de 40 000 individus est généralement retenu.

Statut

Selon de récentes études, la population de lions aurait été réduite d'environ 30 à 50 % au cours des deux dernières décennies en Afrique. Ce qui justifie la classification du lion comme espèce vulnérable sur la Liste Rouge des espèces menacées de l'U.I.C.N. (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

La détention d'un lion est interdite en France par un particulier en vertu de l'article R215-4 du code rural.
Ce règlement énonce que : "est puni d'amende le fait pour toute personne qui détient des animaux sauvages en captivité de les placer et de les maintenir dans un habitat ou un environnement susceptible d'être, en raison de son exiguïté, de sa situation inappropriée aux conditions climatiques supportables par l'espèce considérée ou de l'inadaptation des matériels, installations ou agencements utilisés, une cause de souffrance, de blessures ou d'accidents et de les priver de la nourriture nécessaire à la satisfaction des besoins physiologiques propres à leur espèce et à leur degré de développement, d'adaptation ou de domestication".

Reproduction

accouplement lion
Accouplement de lions

Le lion est une espèce polygame. La maturité sexuelle est atteinte vers 2 ans chez la femelle, vers 3 ans chez le mâle. La période du rut n'est pas liée à une saison précise.
La lionne est en chaleur tous les 3 mois. Durant cette période, elle s'isole avec l'un des mâles adultes de la tribu et l'accouplement ne donne pas lieu à des combats entre les lions. Le coït peut se répéter des dizaines de fois par jour.
La gestation dure entre 103 et 110 jours. Le nombre de petits varie entre 2 et 6. Les lionceaux naissent aveugles et pèsent entre 1 et 1,5 kg. Très vite, ils rejoignent le clan lorsqu'ils savent se déplacer (vers 6 semaines). A deux mois, ils mangent des viandes chassées par la mère. Ils commencent à chasser entre 15 et 24 mois. La mortalité chez les lionceaux avoisine 50 % la première année.
Les jeunes mâles restent environ deux à trois ans dans le groupe, jusqu'à ce qu'ils aient atteint leur maturité sexuelle. Ils sont ensuite chassés par le lion dominant. Les femelles par contre passent généralement toute leur vie dans le groupe de naissance et s'y reproduisent. Ceci permet d'éviter la consanguinité. Il arrive que le mâle dominant tue les lionceaux d'une de ses femelles pour provoquer chez celle-ci un retour plus rapide des chaleurs.

Quand les jeunes mâles ont été chassés du groupe par leurs pères, ils deviennent nomades et forment ensemble une "coalition", parfois rejoints par d'autres jeunes mâles. Le lien entre les mâles est très fort. Les jeunes mâles parcourent ensemble des distances très importantes, ne respectent pas les frontières des territoires, mais ne fondent pas leur propre territoire. Puisque les mâles ont très peu de succès à la chasse, comparativement aux femelles, les jeunes nomades se nourrissent surtout de charogne.

Le cri

Les lions communiquent entre eux par de nombreux moyens. Ce sont des animaux sociaux et de ce fait la communication est plus développée que pour les autres félins.
Leur communication vocale se compose de grognements, grondements, sifflements, gémissements, miaulements, et du célèbre rugissement.
Le rugissement des mâles dont on a dit "qu'il était le plus impressionnant et le plus grandiose des cris de la nature" peut s'entendre à plusieurs kilomètres (on dit que les mâles "rauquent"). Émis à l'aube et au crépuscule, il joue un rôle dans le marquage du territoire. Il est vraisemblable que le lion rugisse pour signifier qu'il est le maître de son domaine. Les chasseurs africains imitent les appels des lions mâles à l'aide d'un porte-voix fabriqué avec des peaux d'antilope.
Les sons qu'émettent les lions d'un même territoire sont facilement identifiables par les autres membres de la tribu. Le cri exprime également le contentement, la colère, la crainte ou le désir. La lionne peut gémir pour appeler ses petits.

Carte d’identité du lion

Super ordre : carnivores
Famille : Felidae
Sous famille : Felinae
Genre : Panthera
Espèce : leo



Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu