Parquet : budget, infos et conseils

Parquet : budget, infos et conseils @ Area Pavimenti / Flickr
Parquet : budget, infos et conseils @ Area Pavimenti / Flickr
Nous sommes nombreux à plébisciter le parquet dans nos maisons. Mais entre le parquet traditionnel, massif, ou contrecollé, à bâtons rompus ou encore en point de Hongrie pour ne citer qu’eux, il est facile de s’y perdre. Quel type de parquet choisir ? Dans quelle pièce le poser ? Tour d’horizon pour vous aider à vous y retrouver.


Des caractéristiques selon le type de parquet

Les parquets les plus répandus sont le parquet traditionnel, le parquet massif et le parquet contrecollé.

Fabriqué artisanalement, le parquet traditionnel est non seulement le plus durable mais aussi le plus résistant. En revanche, sa pose peut s’avérer plus compliquée que celle des autres types de parquet. C’est pourquoi il est fortement conseillé de s’offrir les services d’un professionnel.

Le plus souvent moins épais que les parquets traditionnels, les parquets massifs n’en sont pas moins très résistants. Sa robustesse en fait le parquet idéal pour les pièces où le passage est important, comme un hall d’entrée ou un couloir, par exemple.

Composés d’un parement en bois massif et d’une succession de sous-couches en médium, contreplaqués ou autres dérivés de bois, les parquets contrecollés offrent l’avantage d’être non seulement économiques mais aussi de pouvoir s’adapter à la plupart des poses (flottante, clouée, collée).

A chaque type de parquet ses motifs

S’ils sont tous deux reconnaissables à leurs motifs en forme de chevrons et aux rangées successives de lames de bois qui les composent, le parquet à bâtons rompus et le parquet en point de Hongrie diffèrent l’un de l’autre.

Le parquet à bâtons rompus se caractérise par des lames coupées à angle droit, coupe ayant pour but de préserver l’aspect rectangulaire des lames de ce parquet. A l’inverse, le parquet en point de Hongrie est constitué de lames taillées en onglet, c’est-à-dire suivant un angle de 45° (et non de 90° comme dans le cas pour le parquet à bâtons rompus).

Le parquet à l’Anglaise se reconnaît quant à lui à ses lames disposées en rangs.

Dans le cas du parquet à la Française, les lames voient leur largeur varier d’une rangée sur l’autre. 

Quel parquet pour quelle pièce ?

Le choix de tel ou tel type de parquet dépend en grande partie de l’endroit où il sera installé. La fréquentation de la pièce où il sera posé est une donnée à prendre en compte.
Pour une pièce où le passage est :

  • relativement faible, optez pour un parquet pose flottante (ou collée) ou encore un contrecollé ;
  • modéré, un parquet massif à coller conviendra parfaitement ;
  • intense, un parquet traditionnel (avec un traitement spécifique en surface si l’accès la pièce se fait l’extérieur) ou bien massif à coller vous apportera entière satisfaction.

Il est également à noter que la destination d’une pièce, comme par exemple, une salle de bains a une incidence quant au choix du parquet qui y sera placé. Dans le cas d’une salle d’eau, il vous faudra veiller à choisir un parquet massif à coller composé d’essences imputrescibles (Teck, Ipé…) et ne craignant pas l’humidité. Autre exemple : pour un appartement, il est recommandé d’opter pour un parquet flottant, plus isolant "acoustiquement" parlant qu’un parquet massif à coller. 

Quel budget prévoir pour la pose de parquet ?

S’il y a des parquets pour tous les goûts, il y en a également pour tous les portefeuilles… Les prix dépendent du type de parquet ainsi que de l’essence dont il est constitué :

  • pour un parquet contrecollé, pose flottante, comptez en moyenne 80 € par m² ;
  • pour un parquet massif et en fonction du bois choisi, il vous en coûtera de 30 €  (pour du chêne) à 150 € (pour du Teck) par m² (pour une pose flottante) ;
  • pour un parquet stratifié, prévoyez entre 8 et 40 € par m². 

Faites appel à un professionnel

Nous ne saurions que trop vous recommander de faire appel aux services d’un professionnel spécialisé dans la pose et l’entretien du parquet. En effet, seul un spécialiste sera à même de vous accompagner efficacement dans votre projet, de vous conseiller un  parquet adapté à votre habitat et de vous l’installer de façon méticuleuse.

La pose d’un parquet par un professionnel coûte aux alentours de 25 € HT par m². Pour du parquet collé ou cloué, comptez autour de 35 € HT par m².