Passer son permis en étant au chômage : aide de Pôle Emploi

Passer son permis en étant au chômage : aide de Pôle Emploi
Passer son permis en étant au chômage : aide de Pôle Emploi
Le demandeur d'emploi non titulaire du permis de conduire peut prétendre, sous certaines conditions, au versement d'une aide de Pôle Emploi pour financer l'apprentissage à la conduite auto. Comment bénéficier de cette aide au permis de conduire en cours de chômage ?


Favoriser le retour à l'emploi grâce au permis de conduire

Pour favoriser l'insertion professionnelle, l'État a mis en place une aide financière destinée aux personnes privées d'emploi ne possédant pas le permis de conduire, et pour lesquelles l'usage d'un véhicule est indispensable à l'embauche.

Financer son permis de conduire par Pôle Emploi

Les conditions

Pour bénéficier de l'aide à l'apprentissage à la conduite, le demandeur d'emploi doit être :

  • âgé de plus de 18 ans ;
  • inscrit en continu comme demandeur d'emploi depuis plus de six mois.

De plus, pour prétendre à l'aide au permis de conduire dans le cadre du chômage, il doit bénéficier d'une des allocations suivantes :

  • RSA (Revenu Solidarité Active) ;
  • AAH (Allocation Adulte Handicapé) ;
  • ASS (Allocation de Solidarité Spécifique) ;
  • ARE (Aide au Retour à l'Emploi) ;
  • ASP (Allocation de Sécurisation Professionnelle).

L'aide à l'obtention du permis de conduire doit être justifiée par le fait que le candidat à un poste est obligé de se déplacer pour se rendre à son travail ou si l'activité professionnelle recherchée nécessite l'usage d'un véhicule.

Ces conditions doivent être remplies pour éviter un obstacle à l'embauche. L'aide financière n'est attribuée qu'une seule fois. Par ailleurs, le bénéficiaire ne doit prétendre à aucune autre aide au permis de conduire en étant au chômage.


Formalités et montant de l'aide

Le demandeur d'emploi doit solliciter cette aide financière auprès de son conseiller Pôle Emploi grâce à un formulaire. Il doit joindre à sa demande un devis détaillé de la formation et un RIB de l'auto-école. L'inscription auprès d'une auto-école s'effectue après validation de la demande. Le professionnel choisi par le demandeur d'emploi doit se situer dans le bassin d'emploi de la résidence du bénéficiaire.

Si la demande est validée, Pôle Emploi verse directement l'aide à l'auto-école. Son montant est de 1200 euros au maximum. D'autre part, l'école de conduite doit fournir à Pôle Emploi les documents suivants :

  • attestation d'inscription du candidat ;
  • suivi de l'apprentissage à la conduite automobile ;
  • justificatif de réussite à l'examen du Code de la route ;
  • justificatif d'obtention du permis de conduire. À noter que le candidat est autorisé à deux présentations à l'examen ou peut prétendre à 30 heures de cours de conduite.

Les professionnels à votre service :

  • Pôle Emploi
  • Auto-écoles
  • Centres de formation à la conduite automobile

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".