Pêche de la dorade grise en surfcasting

Pêcher la dorade grise en surfcasting
Pêcher la dorade grise en surfcasting
La dorade grise est le sparidé le plus commun de nos côtes. C'est aussi une espèce amusante à pêcher, car nerveuse au bout de la ligne. On peut aisément la rechercher en surfcasting.


On trouve la dorade grise partout en France

La dorade grise se rencontre partout en France et souvent en bonne quantité. De fait, la dorade grise est l'un des poissons les plus couramment capturés par les pêcheurs sportifs. La dorade grise se pêche aux appâts naturels, soit en bateau à soutenir, soit en surfcasting. Nous allons détailler ici cette dernière option.

Choisir son poste pour le surfcasting

La pêche de la dorade grise en surfcasting est une pêche de bordure. Le problème, c'est qu'on trouve souvent des jeunes dorades grises sur les postes côtiers. Le pêcheur devra donc sélectionner son poste avec soin s'il veut trouver les gros spécimens.

La pêche depuis certaines plages peut donner de bons résultats
La pêche depuis certaines plages peut donner de bons résultats

Il existe deux approches. La première est de trouver une plage possédant des cailloux couverts d'herbiers et riches en nourriture. La dorade grise est omnivore, elle fréquente souvent les zones où elle peut manger des végétaux accompagnés de petits crustacés, gastéropodes et bivalves.

Les jetées sont d’excellents postes
Les jetées sont d’excellents postes

La seconde option est de pêcher depuis des sites qui s'avancent dans la mer, comme les pointes rocheuses et les jetées. Cela permet d'avoir accès aux gros spécimens plus aisément.

Quel matériel pour le surfcasting ?

Le pêcheur utilisera un matériel standard pour la pêche en surfcasting. Il n'est pas nécessaire de faire des lancers records quand le poste est bien choisi. En revanche, il vaut mieux préférer les cannes à scion assez souple. Un scion trop raide entraîne des relâchés et des touches sans suite.

La ligne ne demande rien de compliqué. On peut même utiliser une ligne toute simple à plomb terminal avec trois empiles, chacune portant un hameçon numéro 4. Cette taille d'hameçon permet de sortir des gros spécimens tout en entrant facilement dans la petite bouche d'une dorade grise.

Des appâts à dorade en pagaille

On peut utiliser une multitude d'appât, ce poisson est un touche-à-tout. Les coquillages, comme la coque et la palourde, marchent très bien. Il est préférable de cuire les coquillages avant emploi.

Les tentacules de seiche sont d’excellents appâts
Les tentacules de seiche sont d’excellents appâts

La seiche est également un appât pratique et efficace. On peut utiliser des petits morceaux de tentacules.

Le blanc de seiche fonctionne très bien
Le blanc de seiche fonctionne très bien

On peut également découper des petites lanières dans le manteau de l'animal, plus couramment appelé « blanc de seiche ».

Le ver du bas est une néréide, un excellent appât
Le ver du bas est une néréide, un excellent appât

N'oublions pas les vers, en particulier la néréide (vers blancs, rouges), qui est un véritable aimant à poisson. La dorade grise y répond très bien.

En surfcasting, la dorade grise se pêche l'été

La pêche de la dorade grise en surfcasting est rentable à la belle saison. En hiver, tous les gros spécimens sont au large. En été, ils s'approchent au contraire volontiers des côtes, de jour comme de nuit. C'est là que le pêcheur en surfcasting pourra faire de beaux tableaux. N'oubliez pas de remettre les petits spécimens à l'eau. La dorade grise est certes abondante, il faut quand même protéger la ressource.

Cet article a recueilli 4 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : techniques de pêche