Pêche de la dorade royale

Pêche de la dorade royale
Pêche de la dorade royale
La dorade royale est l'un des poissons les plus appréciés des pêcheurs en mer. Méfiante, combative et délicieuse dans l'assiette, la dorade royale est un poisson à ne pas louper.


La dorade est un joli sparidé

La dorade royale appartient à la famille des sparidés. Ce groupe compte de nombreuses espèces intéressantes pour la pêche sportive, comme la dorade grise, le denti et le pagre. La dorade royale se différencie de ses cousins à son bandeau doré devant les yeux et à sa tache operculaire noire.

La dorade possède une denture très puissante

La denture de la dorade royale est particulièrement impressionnante
La denture de la dorade royale est particulièrement impressionnante

L'autre point à noter est la denture de la dorade. Elle est faite de plusieurs types de dents. On voit ainsi des canines à l'avant et dents en forme de molaires à l'arrière.

La dorade est une mangeuse de coquillage et de crustacés

Les molaires permettent de broyer les coquilles et carapaces
Les molaires permettent de broyer les coquilles et carapaces

Cette denture exceptionnelle permet à la dorade royale d'écraser les bivalves et les crustacés dont elle se nourrit. Il suffit d'un coup d'oeil sur les dents de ce poisson pour comprendre qu'une moule ou un crabe se fera broyer sans mal.

Pour le pêcheur, c'est un renseignement précieux. La dorade royale adore les coquillages. De fait, parmi les esches les plus utilisées, on compte la palourde, la coque, le couteau, et la moule. Ce sont des espèces de bivalves que la dorade royale consomme dans le milieu naturel. Une crevette vivante fera très bien l'affaire également.

Mais cette denture doit aussi entraîner un choix particulier d'hameçon. La dorade royale écrasera sans mal les hameçons trop faiblards. Elle peut aussi mâcher le nylon jusqu'à le couper. Pour ces raisons, de plus en plus de pêcheurs utilisent le « circle hook », un type d'hameçon qui entraine un autoferrage avant d'être engamé.

La dorade est une espèce côtière

Les jetées restent de très bons postes pour la dorade royale
Les jetées restent de très bons postes pour la dorade royale

La dorade royale est côtière et le pêcheur pourra aisément la pêcher en surfcasting. Les jetées restent des postes parfaits pour la dorade royale. Elles ont cependant tendance à être surpeuplées de pêcheurs lorsque les dorades sont présentes.

La dorade grise, elle peut se pêcher à soutenir.

Mieux vaut suivre le parcours des dorades pour trouver des postes calmes. Ainsi les dorades longent les plages, puis les zones rocheuses, contournent les jetées, et vont jusque dans les estuaires et les étangs littoraux. Tous ces postes peuvent être très bons.

On les pêchera en surfcasting, avec des montages relativement discrets. La dorade royale est méfiante et on évitera de monter au-dessus du 30 centièmes pour le bas de ligne. On peut utiliser un montage traînard avec plomb coulissant. On peut aussi placer des empiles au-dessus du plomb.

Un mouvement vers le nord

Ces dernières années, les dorades royales ont colonisé les eaux de la Bretagne Nord, alors qu'elles se cantonnaient autrefois plus au sud. Du coup, on prend maintenant ces poissons avec régularité en Bretagne, à côté de la traditionnelle dorade grise.

Les royales sont arrivées en Bretagne nord et mordent à larénicole
Les royales sont arrivées en Bretagne nord et mordent à larénicole

Notez un fait intéressant, la dorade royale de Bretagne Nord mord très bien au vers local (larénicole).

Au final, la dorade est un poisson magnifique que l'on peut capturer sur presque tout le littoral français.

Cet article a recueilli 9 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : techniques de pêche