Pêche du sandre au mort manié

Article mis à jour le

La pêche du sandre au mort manié
La pêche du sandre au mort manié

Ce fut pendant des décennies la technique reine pour les carnassiers, en particulier le sandre. Même si les leurres souples sont maintenant plus souvent utilisés dans les eaux douces françaises, le poisson mort manié reste l'une des meilleures méthodes pour capturer un sandre, un brochet ou une grosse perche.



Le sandre au poisson mort manié : une prospection redoutable

Présenter un petit poisson aux carnassiers est le premier reflexe du pêcheur. Puisque les sandres et les brochets consomment des gardons ou des rotengles, utilisons ces derniers comme appâts. Le problème, c'est que lorsqu'on pêche au vif, on ne peut pas diriger le petit appât vivant exactement où l'on veut. Comment prospecter au plus près des obstacles, là où se trouvent les carnassiers ? Et comment prospecter une aire plus grande ?

Le problème était réglé avec la technique du mort manié. En utilisant un poisson mort, mais en le maniant à sa guise, on présente l'appât exactement où on veut, tout en simulant la nage d'un petit poisson en difficulté. Tout ce qu'il faut pour provoquer l'attaque.

La monture du poisson mort manié

Monture au mort manié
Monture au mort manié

On utilise une monture qui possède un plomb, pour faire descendre le poisson mort et le contrôler, mais aussi un armement, en général deux hameçons triples. Il existe de nombreux modèles de monture, par ailleurs disponibles dans le commerce. Mais les montures les plus couramment utilisées dérivent du modèle « Drachkovitch », du nom du pêcheur qui l'a inventé. Il s'agit d'une monture en corde à piano équipée d'une plombée sphérique articulée, d'un fil de cuivre pour museler le poisson sur la monture, et de deux hameçons triples, un placé près de la tête du poisson et un autre au niveau du deuxième tiers du corps. Ce montage tout simple mais parfaitement pensé a permis la capture d'un nombre incalculable de sandres, de brochets, de perches, mais aussi de silures.

La technique de pêche au poisson mort manié

Imprimer un mouvement saccadé
Imprimer un mouvement saccadé

On peut pratiquer du bord comme en bateau, en étang comme en rivière. La pêche du bord présente cependant plus de risques d'accrocs. Le bateau permet une prospection plus aisée. Il permet également un meilleur accès aux postes.

Pour le sandre, on recherchera notamment les marches et les cassures dans le relief du fond. Pour la perche, on recherchera plutôt la proximité des branchages, alors que le brochet affectionne les herbiers.

Dans tous les cas, on lance son poisson mort sur le poste, puis on lui imprime des mouvements saccadés. Inutile de l'animer trop énergiquement, il faut plutôt le faire passer pour un poissonnet en difficulté. On relève la canne deux ou trois fois de suite, puis on abaisse le scion en contrôlant la descente du poisson mort, ligne toujours tendue.

La touche intervient très souvent durant cette phase de descente. Pour le sandre, on choisira une prospection tout près du fond.

Quel matériel pour le mort manié ?

Le matériel pour le mort manié
Le matériel pour le mort manié

La canne sera de longueur moyenne mais parfaitement équilibrée. Une canne lourde en pointe nuirait fortement au confort de pêche pour cette technique. Il faut se rappeler qu'on lance et qu'on anime en permanence. La canne doit également être sèche, à action de pointe. Une canne trop molle ne permet pas de contrôler les mouvements du leurre, ni de bien sentir la touche. Le ferrage est également moins bon avec une canne molle, alors préférez une canne vous semblant raide et à action de pointe.

Le moulinet sera de contenance moyenne, avec un frein précis. Inutile d'investir dans le haut de gamme, le moyen de gamme suffira. Les carnassiers de nos eaux douces n'ont pas la puissance d'une carangue, donc les moulinets les plus chers ne sont pas nécessaires.

La ligne sera en tresse. Le nylon est trop élastique pour assurer une parfaite maîtrise du poisson mort. On terminera cette tresse par 60 centimètres de câble d'acier, au cas où un gros brochet s'emparerait de la monture. Ne vous inquiétez pas, le câble d'acier ne fait pas peur au sandre, contrairement à ce que prétend la légende.

On n'oubliera pas de se munir de plusieurs montures avec des grammages différents. Lorsqu'il y a du fond, il faut utiliser un plomb plus gros pour pêcher avec précision. C'est également vrai lorsque le courant augmente, pour ceux qui pêchent en rivière.

Notons que l'utilisation d'une pince à poissons est conseillée pour cette pêche itinérante. Il existe de nombreux modèles fiables de pinces à poissons dans le commerce. Elles sont peu encombrantes et conviennent bien à cette pêche, où le pêcheur est toujours en déplacements. C'est bien pratique lorsqu'il faut saisir un gros poisson.

Gros poisson que vous capturerez sûrement en suivant ces quelques conseils!

  Pratique ou pas ?

mon mémo personnel