Pêche du silure au clonk

La pêche du silure au clonk
La pêche du silure au clonk
Le clonk (également orthographié clonck) est un ustensile permettant de frapper sur l'eau pour produire des sons particulièrement forts en surface. Cette agitation provoque souvent une réaction des silures, qui viennent voir ce qui se passent, et attaquent le leurre ou le vif.


L’utilisation du clonk dans la pêche du silure

Le clonk est régulièrement utilisé par les pêcheurs français depuis la fin des années 90. Il fut inventé par les pêcheurs du Danube. Mais lorsque la pêche du silure s'est développée en France, le clonk ne mit pas longtemps à traverser les frontières.

Le principe de la pêche au clonk

Il s'agit de saisir le clonk par la poignée et de frapper sèchement l'eau avec l'extrémité arrondie de l'ustensile. Le bruit en surface est particulièrement fort et se transmet vite dans la colonne d'eau. Il faut savoir que tous les prédateurs réagissent à l'activité en surface, puisqu'il s'agit potentiellement d'une proie.
Tous ces clonks permettent de produire des sons très forts
Tous ces clonks permettent de produire des sons très forts
C'est particulièrement vrai pour le silure, qui peut sans mal gober un oiseau d'eau ou un rat musqué en surface.

De nombreux modèles de clonks

Il existe de nombreux modèles de clonks, produisant chacun un son de fréquence propre. Certains ont une surface de contact concave, d'autres convexes, ce qui rend le son plus ou moins sourd.

Selon les moments, l'un des modèles peut effectivement s'avérer plus productif que les autres. Mais on peut très bien commencer avec un seul modèle de clonk. L'essentiel est justement de trouver des postes où ces ustensiles ne sont pas régulièrement utilisés. Lorsque les pêcheurs utilisent trop souvent le clonk, le silure finit par s'en méfier.

Le geste du clonk

Il faut frapper l'eau d'un geste sec mais maîtrisé. On tient le clonk fermement au-dessus de l'eau et on effectue un mouvement de rotation du bras et du poignet vers l'arrière. Regardez sur la photo ci-contre, et vous verrez que la gerbe produite atteste de la qualité du son.

La technique de pêche de pêche au clonk

L'utilisation du clonk ne vous fera pas l'économie de trouver le bon poste. On prospecte le plus souvent en barque, certains trouvant le float-tube encore plus sportif. Les fosses sont les postes idéaux pour pratiquer au clonk. Le bruit en surface réveille les silures, souvent peu actifs et regroupés dans les zones profondes.
L’échosondeur augmente considérablement l’efficacité de cette pêche
L’échosondeur augmente considérablement l’efficacité de cette pêche
L'échosondeur est très utile pour trouver ces zones profondes mais aussi pour visualiser le poisson. Notons qu'il est possible de suivre le mouvement du silure à l'échosondeur. Il est ainsi fréquent de voir à l'écran le silure monter dans la colonne d'eau après utilisation du clonk.
Un octopus et un triple couvert de lombrics. Ca marche très bien !
Un octopus et un triple couvert de lombrics. Ca marche très bien !
Le pêcheur présentera un leurre ou un appât, parfois une combinaison des deux, comme c'est le cas sur la photo ci-contre. Ce pêcheur a choisi de placer un octopus sur sa ligne, suivi par un triple couvert de gros lombrics. Dandiner ce drôle d'ensemble s'avère souvent redoutable (Photo 6. Un octopus et un triple couvert de lombrics. Ca marche très bien !).
Le montage sera pensé pour les gros silures
Le montage sera pensé pour les gros silures
Présenter un vif reste une très bonne option. Le matériel sera bien sûr pensé pour les silures, avec notamment des hameçons triples au minimum 3/0 et fort de fer. Les modèles de marque Owner sont conseillés. La ligne sera en tresse, d'une résistance de 40 kilos. Prenez soin de sélectionner des émerillons ayant au minimum la même résistance que la ligne. Il est même préférable d'avoir une certaine marge avec ces ustensiles.
Le vif est positionné, il n’y a plus qu’à attendre le silure
Le vif est positionné, il n’y a plus qu’à attendre le silure
Il n'est pas toujours nécessaire de présenter le vif près du fond. C'est tout l'intérêt du clonk. Le silure devient actif et monte vers la surface. Du coup, l'idéal est souvent de présenter le vif à mi-eau, pour qu'il soit intercepté par le silure lors de sa montée.