Pêche du silure aux pellets

La pêche du silure aux pellets
La pêche du silure aux pellets
A l'origine, les pellets sont des aliments recomposés, à forme de croquette, utilisés pour nourrir les poissons d'élevage. Ils sont maintenant utilisés pour la pêche sportive, car de nombreux poissons sauvages s'en délectent, notamment les silures.


Le pellet : un appât pratique et efficace pour pêcher le silure

Les pellets présentent de nombreux avantages pour le pêcheur. D'abord, leur composition en farine et huile de poissons les rend particulièrement attractifs. Ensuite, ils sont vraiment faciles d'emploi. On peut maintenant les acheter par sac de 25 kilos chez les détaillants d'articles de pêche. C'est au final assez bon marché.

L'amorçage est d'ailleurs une obligation car le pêcheur va devoir amorcer pour faire venir le poisson. Il est donc bon de se munir de plusieurs seaux de pellets. On notera que les croquettes pour chiens permettent également de pêcher le silure. Le pêcheur pourra ainsi mélanger pellets et croquettes pour l'amorçage.

La pêche aux pellets : une pêche au posé

A l'inverse de la pêche au leurre, la pêche aux pellets est une pêche statique. Elle ressemble beaucoup à la pêche de la carpe. Elle demande d'ailleurs l'utilisation d'un matériel similaire. Le principe est de faire venir les silures sur une zone amorcée. Il faut donc distribuer des pellets pendant quelques jours avant la journée de pêche prévue.

Quel matériel pour la pêche aux pellets

Pêcheur devant sa batterie de cannes, avec avertisseurs de touche
Pêcheur devant sa batterie de cannes, avec avertisseurs de touche

Le pêcheur pourra utiliser un système de repose-canne avec avertisseurs de touche, identique à celui utilisé pour la carpe. Mais ce n'est pas une obligation. Le pêcheur qui ne veut pas faire un tel investissement peut poser ses cannes sur de simples piquets, à conditions de les avoir parfaitement enfoncés dans le sol. Bien sûr, sans avertisseurs de touche, le pêcheur devra prêter une attention constante à ses cannes.

Les cannes et les moulinets devront être très robustes. De simples cannes à carpes sont trop faiblardes pour la pêche du silure. Il existe de nombreux modèles de cannes conçus pour le silure et disponibles dans le commerce. Le moulinet sera soit un gros moulinet à carpe, pour un budget moyen, soit un modèle choisi dans le haut de gamme, comme les moulinets utilisés pour la pêche des carangues sous les tropiques. On remplira la bobine du moulinet de tresse résistant à 40 kilos.

Un montage au cheveu

Le pêcheur enfile les pellets sur le cheveu à l’aide d’une aiguille à bouillettes
Le pêcheur enfile les pellets sur le cheveu à l’aide d’une aiguille à bouillettes

Lorsqu'on pêche le silure aux pellets, il faut utiliser un montage inspiré de la pêche de la carpe : le montage au cheveu. Ledit cheveu est en fait un morceau de tresse sur lequel sera placé les pellets. Ainsi, les pellets ne sont pas placés directement sur l'hameçon, cela rendrait le ferrage impossible. A l'inverse, on les enfile sur le morceau de tresse à l'aide d'un aguille à bouillettes. Cette ligne de pellets est elle-même reliée à l'hameçon.

Il est préférable de replier le cheveu et de le fixer en deux points sur l’hameçon
Il est préférable de replier le cheveu et de le fixer en deux points sur l’hameçon

Pour le silure, il est préférable de replier le cheveu et de le fixer en deux points, sur la hampe et sur la courbure de l'hameçon. Un cheveu trop long et fixé en un seul point rendrait le ferrage aléatoire .

L'autoferrage

Voici le montage complet, avec le plomb fixe qui assure l'autoferrage
Voici le montage complet, avec le plomb fixe qui assure l'autoferrage

Le montage sera pensé pour permettre un autoferrage. C'est le poisson qui va se ferrer tout seul, lorsqu'il va engamer l'appât. Pour ce faire, on place un plomb non coulissant sur la ligne, et très lourd, au moins 200 grammes. C'est l'inertie du plomb qui fera rentrer l'hameçon dans la gueule du poisson. Le poids du plomb ne nuit pas pour la pêche puisque la ligne sera déposée en bateau. Le pêcheur n'a pas besoin de lancer.

Comment placer ses lignes pour le silure ?

Le pêcheur aura au préalable repéré un poste prometteur, par exemple un endroit où il aura vu chasser les silures. Il faut d'abord amorcer le poste, en jetant des pellets pendants deux jours avant la pêche. Puis arrive le jour de la pêche, et il faut placer ses lignes sur le coup amorcé. Cela demande l'utilisation d'un bateau, ce qui veut dire que le poste doit permettre la mise à l'eau de l'embarcation.

Le pêcheur va déposer ses lignes sur la zone amorcée
Le pêcheur va déposer ses lignes sur la zone amorcée

Ensuite, le pêcheur prend ses cannes, avec le montage déjà effectué, et les pellets déjà placés sur le cheveu. Il se rend sur la zone amorcée, en restant discret pour ne pas effrayer le poisson. Evitez d'arriver à vive allure sur le poste, car de gros silures peuvent être présents.

Le pêcheur place sa ligne et amorce au passage
Le pêcheur place sa ligne et amorce au passage

Le pêcheur dépose le montage sur la zone amorcée. Il jette au passage quelques pellets dans l'eau pour confirmer l'amorçage autour de l'hameçon.

L’hameçon est sur le fond, le pêcheur revient avec la canne pour la poser sur le bord
L’hameçon est sur le fond, le pêcheur revient avec la canne pour la poser sur le bord

Une fois le montage déposé sur le fond, le pêcheur ouvre l'anse de son moulinet et revient vers le bord, canne à la main. Il place sa canne sur les reposes-canne. Puis il retourne sur la zone amorcée pour placer le deuxième montage. C'est la seule façon de tendre ses lignes. On ne peut pas lancer un montage d'un tel poids à longue distance.

Les cannes sont placées, le bateau reste accessible en cas de gros spécimen
Les cannes sont placées, le bateau reste accessible en cas de gros spécimen

Une fois que les cannes sont placées, le fil est tendu pour une meilleure perception de la touche. Le moulinet doit être en position débrayé, pour laisser partir le fil à la touche. Rappelons que le montage est autoferrant. Le pêcheur laisse son embarcation près des cannes. Il est parfois nécessaire de combattre en bateau, notamment pour les gros spécimens.

Il n'y a plus qu'à attendre la touche.

Cet article a recueilli 3 avis. 67% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : techniques de pêche