Bien pêcher le goujon

La pêche du goujon
La pêche du goujon
Le goujon est le symbole de la pêche de la friture. La pêche du goujon une technique amusante et agréable.


Quelques informations sur le goujon

Le goujon est un poisson de petite taille. On capture en général des spécimens d'une dizaine de centimètres. Son corps est dodu avec une robe qui permet un bon camouflage, mimant un fond graveleux. De fait, on trouve le goujon dans les parties sableuses et graveleuses des rivières. Il passe l'essentiel de son temps à fouiller le fond, à l'aide de ses deux barbillons.

L'animal ne peut guère se confondre avec une autre espèce qui vivrait en eau douce. Un jeune de barbeau méridional pourrait ressembler à un goujon, mais il suffit de remarquer la présence de 4 barbillons chez le barbeau pour différencier les deux espèces.

Une pêche ludique

La pêche du goujon est particulièrement simple. Ici, one ne recherche pas le combat avec une espèce de grande taille et à la nage puissante. Ce qu'on recherche, c'est la capture de jolis petits poissons, dans un cadre agréable, et avec des lignes fines.

Trouver le « coin à goujons »

La pêche du goujon n'est pas très compliquée, mais trouver une bonne zone de pêche est nettement plus dur. Le goujon n'est pas si fréquent. Même dans les rivières où il est présent, il ne se rencontre que dans certaines portions. Dans les grandes rivières, on le pêchera dans la partie sableuse à légèrement graveleuse. Il faudra souvent marcher dans l'eau et pêcher vers l'aval. Le sable soulevé et les petits insectes qui y vivent attirent les goujons, qui viennent manger juste à vos pieds.

Le goujon est souvent présent dans la zone à barbeaux, mais on le trouve parfois jusque dans la partie amont de certains ruisseaux. Il arrive même qu'il partage son habitat avec les vairons et les truites. Lorsqu'on trouve de tels ruisseaux, la pêche fonctionnera bien. Il sera facile d'alterner la capturer de goujons et de vairons et la pêche de gardons.

Enfin, il arrive que les goujons soient présents en étang. On peut alors les trouver près de l'arrivée du ruisseau ou de la rivière qui alimente l'étang. Parfois, ils se tiennent dans ces postes en grand nombre. Si vous localisez ces poissons, il peut être très facile de remplir une bourriche.

La ligne

Il faudra une ligne légère, adaptée à la petite bouche du goujon. Le plus souvent, on pêche dans très peu d'eau, donc un flotteur supportant 0,50 gramme est suffisant. La ligne sera au maximum en nylon 10 centièmes, avec un bas de ligne en 8 ou 6,5 centièmes. L'hameçon sera un numéro 22 ou 24. L'esche sera un fifise, un ver de vase ou un pinkie.

Le principe est de pêcher vers l'aval avec une petite canne, 3 à 4 mètres de longueur étant souvent suffisant. On règle le fond de façon à ce que l'appât traîne. N'oubliez pas que le goujon se nourrit sur le fond. Il rechigne à venir prendre l'appât en pleine eau. Il faut cependant penser à freiner la dérive, pour que l'appât arrive en premier vers la bouche du poisson. La touche est en général très nette, elle sera suivie d'un ferrage immédiat.

Manger les goujons ou pas ?

La friture de goujon est à coup sûr délicieuse. Mais devant l'aspect sympathique du goujon, on est souvent tenté de le remettre à l'eau, et de pêcher uniquement pour le plaisir. C'est à chacun de voir s'il préfère ramener son poisson.

Cet article a recueilli 18 avis. 73% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : techniques de pêche