Peinture murale : budget, matériel et infos

Peinture murale : budget, matériel et infos @ robinsan / Flickr
Peinture murale : budget, matériel et infos @ robinsan / Flickr
Vous avez décidé de vous atteler à la peinture de vos murs. Seulement voilà, entre peinture glycéro, à l’eau ou mixte, mate, satinée ou encore brillante, votre pinceau balance. On vous aide à vous y retrouver.


Peinture murale : un large choix à votre disposition

Si l’on excepte les peintures dites mixtes, élaborées à base de résine, il existe deux grandes familles de peintures différenciées par le choix du solvant utilisé :

  • les peintures "glycéro" (anciennement appelées peintures à l’huile) ou en phase solvant comprennent époxy et polyuréthane ;
  • les peintures à l’eau en phase aqueuse qui comptent dans leurs rangs les acryliques, les vinyliques et les alkydes.

Un nombre sans cesse croissant de peintures présente des spécificités les rendant particulièrement adaptées à telle surface ou telle autre. De la peinture anti-phonique à la peinture fongicide, en passant par la peinture anti-UV, isolante, magnétique, microporeuse, anti-allergies ou encore anti-condensation, vous avez vraiment l’embarras du choix.

Avantages et inconvénients de la peinture "glycéro"

Bien qu’elle soit de moins en moins utilisée, la peinture glycéro a plus d’un atout dans son jeu :

  • sa rapidité d’application ;
  • sa grande résistance (en particulier les époxys) ;
  • son fort pouvoir couvrant et opacifiant ;
  • son rendu "tendu".


Si elle a de moins en moins les faveurs des professionnels et particuliers, c’est parce que la peinture glycéro cumule plusieurs défauts :

  • la forte odeur qu’elle dégage (obligeant à ventiler la pièce pendant et même après l’application) ;
  • son temps de séchage (jugé trop long) ;
  • l’obligation d’utiliser un solvant pour nettoyer pinceaux et rouleaux.


Où l’appliquer ?
Sa composition fait que la « glycéro » convient parfaitement aux pièces humides.

Avantages et inconvénients de la peinture à l’eau (ou acrylique)

La peinture à l’eau n’est pas exempte de qualités. Sont notamment appréciés :

  • son temps de séchage (plus rapide que celui d’une peinture glycéro) ;
  • l’absence quasi totale d’odeur (que ce soit pendant qu’on l’applique ou après) ;
  • le fait qu’elle soit non toxique (ce qui est loin d’être le cas de sa concurrente « glycéro ») ;
  • la possibilité que la peinture acrylique offre de nettoyer son matériel à l’eau (sans devoir utiliser de solvant).
     

D’un autre côté, la peinture à l’eau peut se voir reprocher :

  • d’être moins résistante que la "glycéro" ;
  • son rendu moins lisse que celui de sa concurrente.
     

Où l’appliquer ?
Pour peu que l’on choisisse la finition  adéquate, mate, brillante ou satinée, la peinture à l’eau convient aussi bien aux murs intérieurs qu’extérieurs.

Mat, laqué ou satiné : quelle finition choisir ?

À chaque type de mur, sa finition. En clair, si le mur que vous avez pour projet de peindre :

  • présente des défauts mais est placé à un endroit de la maison n’étant pas exposé aux salissures, optez pour le mat ;
  • est impeccable et se trouve dans un endroit où il y a peu de passage, osez le satiné (parfait compromis entre le velouté du mat et la luminosité du brillant) ;
  • n’a pas de défauts apparents et se situe dans une pièce où il risque d’être régulièrement taché ou touché, penchez pour du brillant.

Faites appel à un peintre professionnel

Recourir aux services d’un professionnel de la peinture vous évitera de nombreuses déconvenues et vous fera gagner un temps précieux.

De plus, outre le savoir-faire que des années de pratique auront conféré à un peintre professionnel, son expertise et sa connaissance des produits lui permettront de vous conseiller sur la peinture la plus adaptée à votre projet.

Enfin, confier ses travaux de rénovation à un professionnel permet de bénéficier d’une TVA à 10%.

Peinture murale : combien ça coûte ?

Bien que chaque chantier soit différent et que les prix soient susceptibles de varier en fonction de la qualité de la peinture utilisée mais aussi de la superficie des murs à peindre, le coût moyen si l’on fait le choix de confier les travaux à un professionnel se situe entre :

  • 20 et 40 € / m² pour de la peinture glycéro ;
  • 40 et 70 € / m² pour de la peinture époxy ;
  • 20 et 40 € / m² pour de la peinture acrylique ;
  • 20 et 35 € / m² pour de la peinture vinylique.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".