Permis hauturier

Le permis hauturier
Le permis hauturier
Le permis hauturier permet à un navigateur de bateau à moteur de plaisance de partir en haute mer. Il nécessite l'obtention en préalable du permis côtier dont il est une extension. Ce permis mer s'obtient à l'issue d'une épreuve théorique.


Ce que dit la loi

Le permis hauturier et le permis côtier font partie du permis plaisance. Le permis hauturier est le permis le plus complet qu'un navigateur peut obtenir pour naviguer sur un bateau de plaisance, de jour comme de nuit, en mer. Considéré comme une extension du permis côtier (extension hauturière permis plaisance), il permet de dépasser les limites géographiques imposées du permis côtier de 6 milles d'un abri, autrement dit à moins de 11,1 km d'un port (1 mille = 1,852 km).

Pour qui ?

Le permis hauturier est destiné aux navigateurs de plaisance d'un bateau à moteur. Il n'est pas obligatoire pour un voilier, même équipé de motorisations auxiliaires. Ce permis peut être délivré dès 16 ans.

Comment l'obtenir ?

L'obtention du permis hauturier est consécutive à l'obtention du permis côtier. Dans la pratique, les titulaires d'un permis côtier n'ont qu'une épreuve théorique à subir pour obtenir le permis hauturier : l'épreuve théorique de navigation.

Cette épreuve  de 1h30 est principalement axée sur la réussite de la lecture et du tracé des cartes maritimes. Le candidat doit être capable de faire le point par plusieurs relèvements, calculer la variation, la dérive (vent et courant), le cap au compas ... Ce tronçon principal est noté sur 12.

Le candidat doit également être capable de calculer les marées par rapport à un port principal par la règle des douzièmes (épreuve notée sur 4), de répondre à 2 questions de météorologie sous forme de QCM (notées chacune sur 1), 2 questions QCM sur l'utilisation des aides électroniques à la navigation (notées chacune sur 0,5) et 1 question de réglementation sur le matériel de sécurité (notée sur 1). Le tout fait 20 points. Pour obtenir l'épreuve théorique de navigation, le candidat doit obtenir une note globale d'au moins 10 et une note au moins égale à 7 pour l'épreuve sur cartes. La durée de cette épreuve est d'1h30.

Quel coût ?

Le permis hauturier coûte en moyenne de 400 à 500 €, tarif auquel il faut rajouter le prix des timbres fiscaux et les droits d'inscription. Les cours sont dispensés uniquement par des organismes spécialement agréés. Des formules de stage intensif sont souvent proposées pour obtenir le permis hauturier dans un délai réduit.

Cet article a recueilli 11 avis. 82% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".