Peut-on prendre le même avocat lorsque l'on souhaite divorcer ?

Partager le même avocat lors d'un divorce
Partager le même avocat lors d'un divorce
Théoriquement, les époux qui souhaitent divorcer peuvent faire appel au même avocat uniquement dans le cas des divorces par consentement mutuel. Cette procédure est possible mais n’est pas toujours souhaitable ; cela dépend des relations entre les époux et de la situation à gérer. Dans les autres cas de divorce, le recours à des avocats séparés est obligatoire.


Dans quels cas peut-on prendre le même avocat ?

Les époux qui souhaitent divorcer par consentement mutuel et qui sont d’accord sur le principe et sur les conséquences du divorce ont le droit de faire appel au même avocat afin que le divorce soit plus simple, plus rapide et plus économique.

Pour qu’il soit intéressant de faire appel au même avocat, les époux doivent, au préalable, régler certaines questions entre eux :

  • l'avenir des enfants (résidence et garde des enfants, droit de visite et d’hébergement, autorité parentale, pension alimentaire) ;
  • l’aspect financier du divorce, et notamment le versement éventuel d’une prestation compensatoire à l’un des conjoints ;
  • les autres conséquences, d’un point de vue fiscal et social ;
  • les frais de procédure liés au divorce (honoraires du ou des avocats et du notaire, s’il y a un bien immobilier commun).

Si les époux ont conservé de bonnes relations et que la procédure est simple (pas d’enfants et pas de bien immobilier en commun), alors le fait de prendre un seul avocat est une solution tout à fait envisageable.

Pourquoi prendre le même avocat ?

Le fait de prendre le même avocat présente deux avantages majeurs :

  • du point de vue économique : prendre le même avocat permet de diminuer les frais d’un divorce quasiment de moitié. En effet, dans la mesure où les conjoints ont directement réglé les questions importantes entre eux et ont trouvé un accord, l’avocat n’a plus qu’à mettre cette convention par écrit et à la présenter au juge aux affaires familiales qui l’homologuera s’il la juge conforme aux intérêts des deux époux. Comme la procédure est simplifiée à l’extrême, elle est plus économique ;
  • du point de vue de la rapidité de la procédure : comme les différentes étapes de conciliation ont été réalisées directement par les époux, la procédure va nécessairement plus vite. L’avocat qui représente les deux époux peut les rencontrer ensemble afin de fixer les points à aborder dans la convention qui sera présentée au juge.

Pour résumer, le fait de prendre un seul avocat pour représenter les deux époux lors d’une procédure de divorce est une solution envisageable uniquement en cas de divorce simple. Dès lors que des intérêts financiers importants sont en jeu, il vaut mieux, pour chaque époux, être représenté par un avocat différent, qui aura alors la possibilité de défendre chaque partie au mieux.