Pièges de la franchise

Franchise : les pièges à éviter
Franchise : les pièges à éviter
Rejoindre une franchise ne supprime pas tous les risques de la création d'entreprise. Quelle que soit l'enseigne que vous rejoignez, faites-le avec discernement et mettez de côté les émotions liées à votre enthousiasme de nouveau chef d'entreprise.La franchise doit être une relation gagnant-gagnant entre le franchiseur et le franchisé. Elle repose sur une grande transparence commerciale et financière. Il est absolument nécessaire qu'une confiance s'établisse entre les parties, et ce, bien avant la signature du contrat de franchise.


Savoir-faire

Faites attention aux franchiseurs "gourous" charismatiques capables de vendre tout et n'importe quoi et de vous convaincre du bien-fondé d'un concept qui ne repose sur aucun savoir-faire.

Vérifiez qu'il existe bel et bien des produits ou services originaux ou un merchandising différent de la concurrence.

Vérifiez les méthodes de vente. Vous devez vous convaincre avec des arguments solides et tangibles que votre franchiseur est capable de vous transmettre son savoir-faire.

Vous trouverez notamment dans la rubrique franchise du site Pratique.fr que le thème est très riche.

Réunissez autant d'informations que possible sur le franchiseur en vérifiant qu'il met à votre disposition une équipe commerciale et technique par le biais d'animateurs réseau par exemple.

Informez-vous sur votre franchiseur et vérifiez ses informations

Le franchiseur a pour obligation de vous communiquer de nombreuses informations regroupées dans le document d'information pré-contractuel (DIP).

La teneur informations contenues dans ce document vous engagent, il est donc fondamental de bien comprendre le contenu de ce DIP.

Ce document doit vous être remis au moins 20 jours avant la signature de tout contrat. Lisez-le avec attention et vérifiez tout, en commençant par les comptes du franchiseur et de ses unités pilotes ou succursales puis les comptes prévisionnels de l'affaire. Paraissent-ils gonflés ? Raisonnables ? Font-ils apparaitre un besoin en fonds de roulement suffisant ? Qu'en est-il des chiffres de l'étude de marché nationale et locale ?

Faites votre propre étude pour les vérifier. Avez-vous la liste de tous les franchisés ? Rencontrez-les, au moins la moitié pour une petite enseigne et au minimum une dizaine pour une plus grosse enseigne.

Franchise : des obligations contraignantes

Faites attention aux contraintes imposées par le franchiseur. Vous oblige-t-il à utiliser des fournisseurs pour aménager votre point de vente ? Vous demande-t-il d'investir et donc d'immobiliser vos fonds dans un stock trop important qui ne convient pas à vos besoins ? Vous impose-t-il l'achat d'outils informatiques ou d'autres matériels ?

Clauses contractuelles à considérer

Etudiez le contrat de franchise dans ses moindres détails.

Assurez-vous que les clauses sont raisonnables. Vérifiez qu'il vous accorde une exclusivité territoriale.

N'acceptez pas de clause de non-concurrence trop longue dans le temps ou trop étendue géographiquement.

Refusez les clauses d'agrément à la sortie de votre contrat.