Plans de travail : budget et infos utiles

Plans de travail : budget et infos utiles @ Perfectino Coatings / Flickr
Plans de travail : budget et infos utiles @ Perfectino Coatings / Flickr
Avouons-le, si l’on veut bien cuisiner, être bien équipé(e), ça compte. Afin de mélanger, peler et découper dans les meilleures conditions, choisissez un plan de travail adapté à vos besoins. Plan de travail en quartz, en bois ou encore en béton ? Pratique.fr vous aide à vous y retrouver et à opter pour le matériau qu’il vous faut.


Plan de travail en bois

Noble et esthétique, le bois est plébiscité par celles et ceux qui veulent apporter une touche à la fois rustique et traditionnelle à leur plan de travail. Ses principales qualités sont :

  • sa robustesse ;
  • le cachet qu’il apporte aux cuisines ;
  • son prix (relativement abordable).
     

Côté défauts, il faut toutefois signaler que le bois :

  • nécessite d’être régulièrement entretenu ;
  • se tache facilement (il est important de le vernir ou de le traiter avec de l’huile de lin) ;
  • craint la chaleur, l’humidité et les rayures.

Plan de travail en stratifié

Très répandu, le stratifié a de nombreuses qualités à son actif. On l’apprécie notamment pour :

  • le large choix de coloris dans lesquels il existe ;
  • son excellent rapport qualité-prix ;
  • sa bonne résistance (tant à la chaleur qu’aux chocs) ;
  • le peu d’entretien qu’il requiert (du à son absence de porosité et à sa protection hydrofuge).
     

Pour ce qui est des points faibles, précisons que le stratifié :

  • se raye facilement ;
  • craint les casseroles brûlantes ainsi que les produits d’entretien trop agressifs.

Plan de travail en résine de synthèse

Digne représentante de la famille des matériaux composites, la résine de synthèse (de la poudre de minéraux mélangée à de la résine acrylique) n’a pas à rougir devant les minéraux  d’origine contrôlée (pierre naturelle, granit) qu’elle imite à la perfection. On lui reconnaît :

  • une thermo-résistance élevée ;
  • une résistance exceptionnelle (aussi bien aux chocs qu’aux rayures) ;
  • une texture d’une grande douceur au toucher ;
  • une vaste palette de coloris.

Plan de travail en granit

Le granit est une valeur sûre si vous placez la robustesse en pole position parmi vos critères de sélection. Et pour cause, tous ceux qui l’ont essayé l’ont adopté et vantent :

  • son extrême résistance (il ne redoute ni les rayures ni la chaleur) ;
  • le peu d’entretien qu’il nécessite.

En revanche, on peut reprocher au granit d’afficher non seulement un poids et un prix souvent élevés mais aussi de mal supporter les produits nettoyants trop abrasifs. 

Plan de travail en quartz

Composé de quartz et de résine acrylique auquel sont ajoutés des pigments décoratifs, le quartz utilisé en tant que revêtement pour plan de travail n’est pas en reste au niveau des avantages. Entre autres, il est :

  • robuste ;
  • non poreux ;
  • très résistant aux chocs et à la chaleur ;
  • d’un entretien facile.

Veillez toutefois à épargner à votre plan de travail en quartz tout contact direct avec casseroles brûlantes et autres plats bouillants sous peine de risquer de le voir se craqueler.

Plan de travail en inox

Parmi les points forts de l’inox :

  • il est très hygiénique ;
  • il ne craint pas les produits nettoyants, si détergents qu’ils puissent être.
     

Du côté de ses défauts, signalons que l’inox :

  • déteste les éponges abrasives qui peuvent laisser des marques ;
  • devient inéluctablement plus terne à mesure que les années passent.

Plan de travail en ardoise

Qu’on se le dise, l’ardoise a le vent en poupe. Son aspect et sa texture si particuliers n’y sont pas pour rien. On l’apprécie, entre autres, pour :

  • sa polyvalence (elle convient aussi bien aux cuisiniers occasionnels qu’aux acharnés des fourneaux et ne craint pas une utilisation intensive) ;
  • la touche "minérale" qu’elle apporte au plan de travail qui en est constitué ;
  • le fait qu’elle ne craigne pas la chaleur ni les casseroles brûlantes.
     

Au rayon des points faibles, on peut déplorer que l’ardoise :

  • coûte relativement cher ;
  • se raye facilement ;
  • nécessite un entretien régulier.

Plan de travail en béton ciré

Le béton ciré a la cote. Et ce n’est pas près de s’arrêter. Il est très prisé pour :

  • sa texture ;
  • son côté "design" ;
  • sa solidité ;
  • le fait qu’il ne nécessite que peu d’entretien (un coup d’éponge humide suffit à le nettoyer).

En revanche, que l’on ait opté pour un béton ciré ou coulé, il est fortement conseillé de le vernir pour le préserver.

Faites appel à un professionnel

Il est fortement conseillé de recourir aux services d’un professionnel pour l’installation de son plan de travail. En effet, le recours à un spécialiste est l’assurance que votre plan de travail sera installé avec soin mais aussi la promesse de bénéficier de conseils utiles, notamment pour ce qui est de la hauteur à laquelle doit être placé le plan de travail ainsi que de sa profondeur. 

Plan de travail : combien ça coûte ?

Pour un plan de travail, il vous en coûtera en moyenne autour de :

  • 130 € par m² si vous optez pour de la résine ;
  • 180 € par m² si vous préférez de l’inox ;
  • 1200 € par m² si vous craquez sur le granit ;
  • environ 250 € le mètre linéaire pour un revêtement en quartz ;
  • 200 € par m² pour de la résine ;
  • environ 250 € pour de l’ardoise ;
  • environ 300 € par m² pour du béton ciré ;
  • environ 20 € par m² pour du stratifié.