Plantation et entretien des rosiers

Par : Michel Bernard - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Difficulté :

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les rosiers
plantation entretien rosier

Planter et entretenir ses rosiers

Reine des fleurs, la rose offre une multitude de couleurs et de parfums. Elle s'adapte à tous les espaces et à toutes les utilisations : en massif, grimpante et même en pot.


Les différents types de rosiers

Choisissez votre rosier en fonction de son utilisation au jardin.

Les rosiers ont des formes diverses :

  • rosiers buisson (à grandes fleurs ou à fleurs groupées) ;
  • rosiers paysagers (arbustifs ou couvre-sol) ;
  • rosiers tiges ou pleureurs ;
  • rosiers miniatures ;
  • rosiers grimpants.


Examinez aussi la période de floraison de votre rosier : beaucoup de rosiers sont remontants : ils fleurissent une première fois en fin de printemps ou début d'été et refleurissent à l'automne, de façon moins abondante.

Les conditions de plantation

Les rosiers ne sont pas très exigeants : ils apprécient la plupart des bonnes terres de jardin, tant qu'elles ne sont pas trop compactes (risque d'asphyxie des racines), et bien drainées.

En revanche, ils craignent les excès de calcaire (risque de chlorose) et les sols trop légers à faible rétention en eau.

Il est important de les planter dans un endroit ensoleillé.

La plantation des rosiers

planter rosier
Planter des rosiers

En jardinerie, les rosiers sont vendus soit « à racines nues » soit en conteneur.

Les rosiers à racines nues peuvent être plantés d'octobre à avril sauf lorsqu'il gèle.

Les rosiers cultivés en conteneurs peuvent être mis en place toute l'année.

Préparez le sol :
 

  • 2 semaines avant la plantation, creusez un trou correspondant au volume des racines (50 cm de profondeur) et incorporez dedans un engrais de fond ou du fumier déshydraté. Si vous plantez plusieurs rosiers, respectez les distances de plantation : 20 cm pour les plus petits, 50 cm pour les rosiers buissons et 2 à 3 m pour les grimpants ;
  • préparez le plant : le jour de la plantation, taillez les tiges à 20 cm (pour les grimpants à 40-50 cm), supprimez les racines cassées, et plongez-les dans une préparation spéciale d'argile et d'éléments nutritifs (Pralin), opération qui s'appelle "praliner" une plante ;
  • plantez le rosier : installez la motte ou, si le rosier est à racines nues, les racines bien étalées. N'enterrez pas le point de greffe (situé au début de la tige). Faites glisser la terre entre les racines et tassez pour que les racines soient bien en contact avec la terre. Arrosez copieusement.

A noter : le jour de la plantation, ne laissez pas les racines de votre rosier à l'air ou, pire, au soleil, car elles se dessécheraient.

L’entretien des rosiers

En été, arrosez généreusement votre rosier. Faites le tôt le matin, ce qui permet d'éviter l'évaporation.

Donnez-lui de d'engrais spécial « rosier » pour aider à la reprise de la végétation et, bientôt, au fleurissement de la plante.

Les feuilles des rosiers sont souvent attaquées par des parasites : traitez votre rosier avec de la bouillie bordelaise, il limitera la propagation des germes de la maladie.

Tuteurez les rosiers tiges et protégez-les d'un plastique à bulles s'il gèle.
Retirez les fleurs fanées. Ne taillez pas votre rosier avant l'année suivante.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr