Planter un pommier

Planter un pommier
Planter un pommier
Plantez un ou plusieurs pommiers dans votre jardin. Vous ne le regretterez pas, car l’arbre est prolifique et très peu exigeant. Bien sûr, vous devrez l’arroser en cas de sécheresse et surveiller les maladies…


Généralités sur les pommiers

Le pommier (Malus pumila) est un arbre qui pousse sans problème dans nos contrées.

Le pommier étant autostérile, la pollinisation ne peut se faire que grâce à un autre pommier planté à proximité.

Choisissez vos variétés ('Reine des Reinettes' ; ‘Granny Smith’, ‘Royal Gala’, ‘Golden’, ‘Red Chief’...) en fonction de leur floraison (pour la pollinisation croisée).

A noter : choisissez une variété tardive si vous souhaitez conserver durant plusieurs mois les pommes récoltées.

Conditions de plantation

Les pommiers préfèrent le plein soleil, bien qu'ils tolèrent un peu d'ombre. Choisissez un lieu qui ne sera pas gorgé d'eau, et ne constituera pas une "poche de gelée" (une zone de basse altitude où l'air froid prédomine).

Les pommiers sont tolérants à la plupart des conditions de sol. Tout excès d'acidité ou d’alcalinité devra être corrigé avant la plantation. Des conditions parfaites sont un sol meuble avec une fertilité moyenne.

Préparation du sol

Il est préférable de préparer le sol un mois ou plus avant de planter. Creusez un trou carré de 60 cm de profondeur et 1,20 m de largeur, en incorporant du terreau de plantation autant que possible – ceci afin d’obtenir le sol meuble.

Si l'arbre est planté dans un sol qui a déjà été fécondé pour d'autres cultures, n’ajoutez pas d'engrais – un sol trop fertile se traduira par la croissance des arbres au détriment de la croissance des fruits.

Si l'arbre est planté dans une pelouse, préparez le terrain en y incorporant deux ou trois poignées de farine d'os ou d’un autre engrais à longue durée.

Quand et comment planter des pommiers ?

Schéma du plantation du pommier
Schéma du plantation du pommier

La plantation de pommiers doit être faite à tout moment au cours de l'hiver et au début du printemps, octobre à décembre étant les meilleurs mois.

La plantation est simple. Dans le trou préalablement creusé, l’arbre doit être planté à la même profondeur que dans son container. Placez l'arbre dans le trou et couvrez la motte avec la terre jusqu'au niveau du sol environnant. Tassez du pied sans exagérer et arrosez bien.

N’ajoutez pas d'engrais, il peut brûler les racines et ne fera qu'encourager la croissance des arbres au détriment de la croissance du fruit.

Plantez un piquet et serrez-le au tronc avec un lien sans le blesser.

Entretien et récolte du pommier

Le pommier planté en arbre de plein vent (non palissé) ne réclame aucune taille si ce n’est de retirer quelques rameaux au centre de l’arbre, ce qui aura pour effet de mieux ensoleiller les fruits.

Arrosez bien en été pour obtenir un maximum de fruits en septembre.

Pour la récolte, les pommes atteignent la maturité à des moments différents, selon la variété et le climat. Observez vos pommes à mesure qu'elles mûrissent, puis cueillez les fruits ou ceux tombés au sol.

Conservez-les dans votre cave ou un cellier frais et aéré.

Maladies et traitement

Les pommiers sont sujets à beaucoup de maladies et d’insectes ravageurs pouvant causer de graves dommages aux feuilles ou aux fruits : tavelure, oïdium, chancre du collet, mosaïque du pommier, moniliose, acariens, carpocapse…

De bonnes pratiques d'hygiène sont nécessaires pour contrôler ces problèmes de ravageurs. Découpez le bois mort ou malade, retirer les pommes séchées et les feuilles atteintes et brûlez-les. Utilisez un produit fongicide ou insecticide polyvalent au printemps lors du débourrement (stade du bourgeon) et de la floraison.

Une huile horticole doit également être pulvérisée sur les pommiers lors de la croissance des feuilles au printemps, afin d’étouffer les insectes et de réduire les acariens et les oeufs de pucerons hivernent.