Plantes aquatiques

Planter des plantes aquatiques
Planter des plantes aquatiques
Les mares naturelles et bassins de jardin constituent un spectacle naturel très réjouissant. Les plantes aquatiques qui y poussent trouvent des conditions idéales pour y vivre et se reproduire. Reste à bien les choisir et à les entretenir correctement.


Plantes aquatiques : un règne à part

Dans un bassin ou une mare, l’eau attire la vie. Le substrat vaseux qui en tapisse le fond, ainsi que les minéraux présents dans l'eau, alimentent divers types de végétaux dits "aquatiques" car ils se plaisent dans l’eau.

Parmi les vedettes, les joncs et roseaux aux typiques lances vertes, les fleurs et feuilles flottantes des nénuphars. Mais il en existe de plus discrètes, fleuries ou non, sans oublier les plantes immergées.

Tous ces végétaux forment un tout qu’il s’agira d’harmoniser pour l’esthétique de votre plan d’eau et pour le plus grand bienfait de la petite faune aquatique qui y trouvera le gîte et le couvert : poissons, libellules, insectes, héron

Différentes plantes aquatiques

Plantes aquatiques plantées selon la profondeur
Plantes aquatiques plantées selon la profondeur

Le choix des espèces doit respecter la zone naturelle aménagée selon les sites et les conditions ambiantes. L'image à gauche vous fournit quelques repères :

  • plantes flottantes : (1) nénuphar blanc, (2) lentilles d'eau ;
  • plantes submergées : (3) myriophylle ;
  • plantes semi-aquatiques : (4) massette, (5) iris jaune, (6) sagittaire ;
  • plantes des berges et des rives marécageuses : (7) lysimaque vulgaire, (8) populage des marais, (9) reine des prés, (10) jonc epars.

On distingue cinq groupes de plantes :

Iris pseudacorus
Iris pseudacorus
  • les plantes de berge : elles constituent une zone "humide" dans laquelle se plaisent les myosotis bleus et roses, les iris jaunes (Iris pseudacorus), les gunneras tout en  feuilles, la discrète prêle, les envahissants populages (Caltha palustris) et lysimaques, tous deux aux belles fleurs jaunes...
Typha latifolia
Typha latifolia
  • les plantes semi-aquatiques : elles poussent dans 20 cm d’eau comme les joncs, le roseau commun, la curieuse massette (Typha latifolia)…
  • les plantes enracinées dans les profondeurs : ce sont les nénuphars et lotus aux multiples couleurs qui servent à la fois de plongeoirs aux grenouilles et de parasols aux poissons, la pesse d'eau (Hippuris vulgaris), le Pontederia cordata avec, en été, ses grands épis de fleurs bleues ou la sagittaire (Sagittaria sagittifolia), aux feuilles aériennes et flottantes en forme de fer de lance, la vanille d’eau (Aponogeton)…
  • les plantes "nageantes" : elles flottent à la surface de l’eau, comme les jacinthes d’eau et laitues d’eau. Ce sont les plantes qui vont décorer le tour du plan d’eau.
  • les plantes immergées, dites "oxygénantes" : elles vivent sous l’eau et aident à l’équilibre du bassin en fournissant de l’oxygène, comme les élodées, myriophylles, potamots…

Comment planter les plantes aquatiques ?

Planter des nénuphars dans un pot
Planter des nénuphars dans un pot

Les plantes aquatiques vendues en mottes ou godets peuvent être mises en place du printemps à l’automne. La période la plus propice se situe du printemps au début de l'été. Les plantes sont alors en pleine reprise de croissance et elles disposent de toute la saison pour bien se développer.

La qualité de la terre est importante car les plantes aquatiques apprécient les milieux fertiles. La terre idéale est celle des étangs naturels, mais vous trouverez aussi des mélanges prêts à l’emploi ou, mieux, le ferez vous-même avec 70% de terre végétale, 20% de terreau et 10% de sable. Evitez les mélanges trop riches.

Les plantes de petits bassins (semi-immergées) ne doivent pas être immergées de plus de 25 cm. Elles peuvent être plantées directement dans de la terre au fond du bassin ou dans des paniers en plastique ajourés ou en coco (imputrescible) remplis de terreau aquatique. Les plus grandes plantes en pot ont besoin d’être calées par des pierres au fond.

Les plantes de bassins profonds (de profondeur) peuvent être plantées directement dans de la terre au fond du bassin ou dans des pots à trous latéraux qui seront ensuite immergés.

Entretenir des plantes aquatiques

Les plantes aquatiques jouent un rôle déterminant dans un bassin ou une mare, elles apportent l'oxygène et recyclent des éléments nutritifs. Toutefois, il faut veiller à les entretenir.

En été, retirez les plantes qui prennent le dessus. Eliminez les algues filamenteuses.
Lorsqu’il fait très chaud, ajoutez de l’eau claire, de préférence de l’eau de pluie récupérée (consultez notre fiche installer une cuve de récupération d'eau de pluie).
En novembre, à l’approche de l’hiver, retirez les plantes tropicales, sensibles au gel. Coupez les feuilles des lotus et des nénuphars rustiques et déposer les paniers dans la partie la plus profonde du bassin. D’autres plantes rustiques (graminées, fléoles des prés et iris) n’ont pas besoin d’être taillées.
En hiver, si le plan d’eau a gelé, ne cassez pas la glace, vous risqueriez d’abîmer sérieusement vos plantes.
Un bassin étant un milieu fermé, certains nutriments essentiels (comme les oligo-éléments) sont absorbés par les plantes du bassin. Si le substrat du bassin est trop pauvre, incorporez une fois par an de l’engrais en pastilles ou bâtonnets dans la terre (il se décomposera lentement).

Cet article a recueilli 1 avis. 0% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : fleurs annuelles