Plantes aromatiques et condimentaires

Plantes aromatiques et condimentaires
Plantes aromatiques et condimentaires
Très faciles à cultiver, ces plantes offrent un très large choix pour toutes les envies. Pour se régaler, un pot sur le balcon suffit. En bordure ou en carrés dans le jardin, vous pourrez multiplier les espèces et les expériences culinaires.


Un coin d’aromatiques

Si votre jardin est petit, contentez-vous d'une petite bordure de persil ou d'estragon.

Si vous avez plus de place, plantez un coin d'aromatiques au potager, où vous cultiverez plusieurs espèces, annuelles, bisannuelles et vivaces.

Si vous disposez d'un grand jardin, vous pourrez également le décorer avec des plates-bandes ou des petites haies décoratives, par exemple une haie de lavande, de romarin ou une bordure de santolines.

Sur la terrasse ou à côté de la maison (non loin de la cuisine), vous pourrez également installer des pots odorants et... appétissants.

La culture et l'entretien des plantes aromatiques

Persil
Persil

Ces plantes ne sont guère exigeantes, ce qui facilite leur culture. Un mélange de terre de jardin, de sable et de terreau leur convient parfaitement.

Elles apprécient pour la plupart un lieu ensoleillé, à l'exception de la menthe, qui aime la fraîcheur. En pot, il est indispensable de leur offrir un bon drainage, assuré par une couche de graviers au fond des récipients.

L'arrosage peut être modéré, sauf en été.

La taille, essentiellement culinaire, n'est guère exigeante, sauf pour les haies décoratives.

Les variétés

Basilic rouge
Basilic rouge

Les vivaces restent en terre plusieurs années et ne demandent aucun entretien, à l'exception de l'estragon, qui doit être protégé en hiver s'il gèle.

L'oseille, la ciboulette, l'ache, le thym et le romarin sont rustiques. La menthe, très résistante également, peut devenir envahissante et demande à être contenue dans un pot, même enterré.

Les annuelles sont indispensables et faciles : le basilic, qui fait de jolies potées ou bordures, a besoin de beaucoup de soleil de d'humidité pour prospérer. Le persil, dont le semis est capricieux, a toutefois l'avantage de se ressemer tout seul.

La récolte

Thym
Thym

Cueillez autant que nécessaire pour vos plats mais évitez de tailler les jeunes plantes afin de les laisser prospérer.

En général, pour que les plantes aromatiques continuent à pousser, il est nécessaire de prélever seulement les feuilles tendres du bout des tiges (menthe, estragon, basilic) ou quelques rameaux (romarin, sarriette, thym). En revanche, le cresson et le cerfeuil se récoltent en totalité et la ciboulette ne se taille qu'à la moitié de la touffe.

Utilisations des plantes aromatiques et condimentaires

Avec les plantes aromatiques, la cuisine prend des couleurs : vous pouvez aromatiser grillades, viandes rôties, poissons et marinades. Vous pouvez aussi parsemer quelques feuilles fraîches sur vos plats chauds ou vos salades.

Les grands amateurs font aussi des huiles aromatisées.

Mais les plantes aromatiques servent également depuis toujours à confectionner des tisanes et décoctions (serpolet, romarin...), en raison de leurs vertus curatives bien connues à l'époque de l'Antiquité puis du Moyen Age.

Conservation des plantes aromatiques et condimentaires

Les aromatiques conservent parfaitement leurs arômes une fois séchées : c'est une aubaine pour parfumer ses plats toute l'année. Le prélèvement se fait en petites quantités sur les plantes.

Le séchage doit être réalisé dans un local sec, les plantes séchées conservées dans du papier abrité de la lumière.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".