Plantes résistantes à la sécheresse

Laurier blanc
Laurier blanc
Les plantes adaptées aux climats chauds et secs en été ont un énorme avantage : elles ne nécessitent qu'un faible arrosage. Pour la plupart originaires des pays méditerranéens, elles se plaisent également au nord de la Loire et se déclinent en nombreuses espèces et variétés pour tout type d'aménagement paysager.


Espèces de terrain sec

Ces plantes sont surtout présentes dans les jardins du sud de la France : la plupart proviennent d'ailleurs du pourtour méditerranéen. Mais on compte aussi beaucoup d'autres espèces de zones de climat similaire, disséminées dans le monde entier : Afrique du Sud, sud des Etats-Unis et Mexique, Chili, Australie, Canaries...

Les plus classiques sont les pins, l'olivier, le figuier, l'albizzia, l'arbre de Judée, le laurier-rose, la lavande, le romarin, le thym, le gazania, le ciste, le callistemon, l'éléagnus, les cactées (agaves, yuccas), les plantes grasses (sédums), les graminées (carex) et bien d'autres.

Toutes ces plantes ont beaucoup de succès depuis quelques années et beaucoup les plantent au nord de la Loire. Parmi leurs avantages : leurs faibles besoins en eau, mais aussi une grande rusticité (renseignez-vous toutefois, car il existe des exceptions).

Plantes pour toutes les utilisations

Rosmarinus prostrata
Rosmarinus prostrata

Les plantes de terrain sec sont naturellement aptes à supporter le manque d'eau : leur feuillage est souvent gris, gris vert ou argenté, tantôt coriace (olivier, Eleagnus ebbingei), lisse et brillant (myrte, lentisque), tantôt charnu, de type laineux ou poilu (sauges, hélichrysum), des particularités qui leur permettent de repousser les rayons du soleil et de résister à la sécheresse.

La plupart sont peu florifères, mais certaines ont une très longue floraison (lavande, santolines, sauges, sédums, gazania...) et des couleurs brillantes (lantanas, lauriers roses, tulbaghia, cistes, ficoïdes, grévillée, sauge d'Afghanistan ou pérovskia...).

Beaucoup sont aromatiques et exhalent un fort parfum lorsqu'on les froisse (romarin, sauge, thym...). Les essences qu'elles produisent sont à la base des anciennes pharmacopées (tisanes, huiles essentielles) et de produits cosmétiques (parfums).

Où les installer

Lantana montevidensis
Lantana montevidensis

Ces plantes sont pour la plupart des plantes vivaces, herbacées ou ligneuses, à petit développement. Celles-ci prennent place idéalement en bordure ou massif (lavandes, santolines, myrte, romarin, achillée millefeuille, panicaut ou Eryngium planum, potentilles), en rocaille (thym, plantes grasses, hypericum...) ou en talus comme couvre-sol (gazania, sédums, matricaire).

Les arbustes à moyen développement forment des haies (grévillée, lantanas, genêt d'Espagne ou Spartium) parfois de grande taille (tamaris).
Toutes peuvent être cultivées en pots proportionnés à leurs dimensions, des plantes grasses tapissantes (sédums) aux grands lauriers-roses.

Exigences de culture

Toutes ces plantes de terrain sec ont besoin d'un fort ensoleillement, au minimum d'une demi-journée. Cela suppose de les installer dans un lieu du jardin très bien exposé, situé au sud ou à l'ouest.

Généralement d'une très grande vigueur, elles ne sont pas exigeantes pour la qualité du sol, qui peut être pauvre ou caillouteux. Toutefois, elles craignent les excès d'humidité, d'où l'importance de disposer d'une terre légère et bien drainée.

Comment les installer

Elaeagnus ebbingei
Elaeagnus ebbingei

La meilleure époque de plantation se situe de septembre à octobre, les plantes ont ainsi le temps de s'habituer à leur nouvelle situation avant l'hiver.

Pour l'installation, les vivaces de petite taille doivent être plantée à 30 cm de distance au moins, les arbustes à 1 à 2 mètres (lisez bien l'étiquette qui figure sur le contenant à l'achat).

Creusez le sol sur une profondeur de 25 à 30 cm. Si le sol est lourd, incorporez du sable pour améliorer son pouvoir drainant. Arrosez bien après la plantation.

Entretien

Ces plantes de terrain sec demandent relativement peu de soins. À la plantation, elles réclament un bon arrosage, puis la première année de culture. Par la suite, des arrosages occasionnels suffisent à les entretenir. En pots, placez des billes d'argile en surface et dans le fond des soucoupes : elles retiennent l'eau et la restituent lorsque la terre est déjà sèche.

Une petite taille d'entretien doit être effectuée une fois par an en ôtant les bois morts et en redonnant une forme homogène à la plante.