Le saumon Atlantique

Mâle de saumon Atlantique
Mâle de saumon Atlantique
Les salmonidés, naturellement présents ou transportés par l'homme, sont encore nombreux dans les eaux froides du globe.


Comment reconnaître le saumon ?

Il faut tout d'abord se rappeler que le saumon est un poisson migrateur, qui nait en eau douce, dévale vers la mer pour une migration trophique, puis remonte en eau douce pour une migration de reproduction. Selon les stades de son développement, l'apparence est totalement différente.

Description
Le saumon est un poisson au corps puissant et hydrodynamique dont la livrée est très différente selon le stade du cycle reproducteur. Les juvéniles, en eau douce, ressemblent à des truites allongées, avec cependant une bouche plus petite.
On notera ainsi que le maxillaire du saumon s'arrête postérieurement au niveau de l'oeil, alors que le maxillaire de la truite dépasse largement le niveau de l'oeil.
Ces juvéniles sont appelés tacons, mais leur livrée ponctuée va se transformer avant la dévalaison. Juste avant de migrer, les jeunes saumons vont voir leur robe devenir argentée, ils sont appelés smolt. Ces jeunes saumons sont physiologiquement prêts à descendre la rivière pour rejoindre la mer, et son taux de salinité élevé.
Les adultes en mer, durant leur phase de croissance et à l'entrée des cours d'eau, montrent une robe très argentée avec de petites ponctuations noires. Pendant cette période, le saumon peut se confondre avec la truite de mer. Pour l'en différencier, il faut se référer au fait que la bouche du saumon est plus petite et sa queue plus échancrée que celles de la truite.
Après un certain temps en eau douce, le saumon arbore sa robe de reproduction, de couleur brun-rougeâtre avec de nombreuses marbrures noires à rougeâtres. Le mâle voit alors ses mâchoires changer de forme. La mâchoire inférieure s'allonge et se courbe fortement ce qui lui vaut le nom de bécard.

Taille et poids
Taille maximale: 1,50 m
Poids maximal: 47 kg

Longévité
La longévité varie fortement d'un spécimen à l'autre, car si certains saumons atlantiques meurent dès leur première reproduction, d'autres (beaucoup moins nombreux) vont se reproduire une deuxième fois.
La période en eau douce du juvénile est également très variable, de 1 à 6 ans.
Enfin, la phase de croissance en mer peut durer 1 à 4 ans. De ce fait, un saumon atlantique peut se reproduire et mourir à trois ans mais peut également avoir une longue phase en eau douce suivit de plusieurs phases de croissance en mer et de plusieurs reproductions, soit une douzaine d'années.

Le saumon et ses cousins

Arbre de parenté des Salmonidés
Arbre de parenté des Salmonidés

Le saumon atlantique appartient à l'ordre des Salmoniformes et à la famille des Salmonidés. La famille des Salmonidés contient trois sous-familles : les Corégoninés (corégones, ménominis, ciscos, ainsi que des poissons qui sont étonnamment baptisés "inconnus"), les Thymallinés (les ombres), et les Salmoninés (truites, ombles, saumons).
Au sein des Salmonidés, les études phylogénétiques ont montré que les Thymallinés et les Salmoninés étaient plus étroitement apparentés entre eux qu'avec les Corégoninés (voir arbre de parenté).
Les Salmonidés ont tous un caryotype tétraploïde, cela signifie qu'ils possèdent 4 copies de chaque chromosome alors que les autres poissons sont généralement diploïdes.
Les robes des jeunes sont très similaires, parés de points, et cette similarité est la première preuve que les Salmonidés descendent d'un ancêtre commun chez qui ce type de livrée est apparu pour la première fois. Les Salmonidés ne sont pas une très grande famille en terme d'espèces, avec 66 espèces recensées, mais tous les scientifiques sont d'accord pour dire que ce nombre est sous-estimé.
Ils sont connus dans les archives fossiles depuis le Lutétien, un étage de l'Eocène daté à - 45 millions d'années.

Il existe beaucoup de Salmonidés appelés "saumon", ce sont notamment les saumons du Pacifique (genre Oncorhynchus). Pourtant, les saumons du Pacifique sont plus proches parents de la truite arc-en-ciel (appartenant également au genre Oncorhynchus) que du saumon atlantique. De même, le saumon atlantique est plus étroitement apparenté à la truite de nos cours d'eau qu'à ses homonymes du Pacifique, comme quoi il faut se méfier des noms communs. Néanmoins, tous les saumons du Pacifique appartiennent à la sous-famille des Salmoninés, et méritent d'être présentés.

Le saumon keta ou saumon-chien (Oncorhynchus keta)

Saumon Keta Mâle et femelle
Saumon Keta Mâle et femelle

Ce saumon du Pacifique se reconnaît à sa livrée de reproduction très colorée, faite de bandes violet-foncé sur un fond vert-olive. Les mâchoires développent de grandes canines antérieures et l'ouverture buccale est très grande. Cette espèce est moins bossue que d'autres saumons du Pacifique comme le saumon rouge. Il pourrait éventuellement se confondre avec le saumon rose mais ce dernier présente des ponctuations sombres, et non des marbrures, son dos est franchement bossu.
Taille maximale: 1 m
Taille courante de capture: 50 cm
Poids maximal: 16 kg

Le saumon rouge (Sockeye) (Oncorhynchus nerka)

Saumon rouge (Sockeye)
Saumon rouge (Sockeye)

Impossible de confondre ce saumon avec une autre espèce, du moins lorsqu'il arbore sa livrée de reproduction. Il présente une magnifique robe rouge sur tout le corps, excepté la tête qui est vert-olive. Même les nageoires rayonnées et la nageoire adipeuse sont colorées de rouge. C'est l'un des plus petits saumons du Pacifique, avec le saumon rose. Les mâles deviennent bécard en vieillissant et développent de puissantes canines, spécialement à l'extrémité de la mâchoire inférieure.
Taille maximale: 85 cm
Taille courante de capture: 40-50 cm
Poids maximal: 8 kg

Le saumon chinook (King) (Oncorhynchus tshawytscha)

King saumon de 80 livres retrouvé mort après la fraie
King saumon de 80 livres retrouvé mort après la fraie

Passionnément recherché par les pêcheurs de la côte ouest de L'Amérique du Nord, c'est le plus gros des saumons du Pacifique. Son deuxième nom est saumon-roi et son nom américain est king salmon. Lorsqu'il est en mer, ce saumon présente une livrée argentée, parsemée de points noirs, qui est très ressemblante à celle d'autres saumons et en particulier le saumon coho. On peut néanmoins le reconnaître à ses mâchoires de couleur noire, sa queue recouverte de points noirs, et son odeur de thym caractéristique. La parure de reproduction est moins spectaculaire que chez ses cousins : le dos est sombre, les flancs rosâtres et la tête grisâtre.
Taille maximale: 1,50 m
Taille courante de capture: 80 cm
Poids maximal: 62 kg

Le saumon rose (Oncorhynchus gorbuscha)

Saumon rose mâle et femelle
Saumon rose mâle et femelle

Ce saumon se dénomme aussi saumon à bosse, en référence au dos très bossu des mâles. Il est vrai que certains spécimens montrent une impressionnante excroissance et qu'il s'agit certainement du caractère le plus évident pour reconnaître ces animaux. Le dos est verdâtre et parsemé de tâches sombres à la forme irrégulière. Les flancs roses sont responsables du nom de cette espèce. L'abdomen est blanchâtre. Il faut aussi remarquer les mâchoires développées et fortement dentées ainsi que les tâches noirâtres sur la nageoire caudale.
Il s'agit d'un petit saumon moins recherché que les grandes espèces comme le king ou le coho. C'est pourtant un excellent combattant qui à taille égale surpasse les autres espèces.
Taille maximale: 76 cm
Taille courante de capture: 40 cm
Poids maximal: 8 kg

Le saumon coho (Oncorhynchus kisutch)

Saumon coho
Saumon coho

Lorsque le saumon coho est en mer, en voie de maturation, sa parure est particulièrement argentée et brillante ce qui lui vaut le nom de saumon argenté. Lors de la reproduction, la robe devient plus colorée et les caractères sexuels s'accentuent. Chez les mâles, les mâchoires, fortement dentées, se courbent et une bosse assez prononcée apparaît sur le dos. Ce dernier prend alors une coloration vert foncé et est parcouru de points noirs à la forme irrégulière. Les flancs sont parcourus de tâches rougeâtres à rosâtres et l'abdomen est gris-noir.
Le saumon coho est l'une des espèces de saumon les plus recherchées en raison de ses performances lors du combat.
Taille maximale: 1,10 m
Taille courante de capture: 50-70 cm
Poids maximal: 16 kg


Article réalisé par Jean-Pierre Fleury