Mon enfant est accro à son téléphone

Les enfants et les téléphones portables
Les enfants et les téléphones portables
Pour quelles raisons un enfant reste des heures au téléphone ? Quels sont les changements dans la vie sociale des ados ou des plus jeunes apportés par le téléphone ?


Le téléphone portable : une obligation ?

De nos jours, il est très rare de rencontrer un adolescent qui n'ait pas de téléphone portable. Des études (1) ont montré qu'en 2007, 94% des adolescents avaient des téléphones portables contre seulement 8% en 1998 ! Le portable s'inscrit donc dans un véritable phénomène de masse.
L'acquisition d'un portable apparaît comme un prérequis pour appartenir à un groupe social. Ne pas en avoir ou ne serait-ce que l'oublier, peut-être un facteur d'exclusion.

Téléphone et personnalité

Le téléphone apparaît en effet comme un moyen de communication mais aussi comme une façon de montrer son originalité (2). La diversité des téléphones et de leurs fonctions permettent en effet à leurs utilisateurs d'affirmer leurs goûts. Les jeunes eux-mêmes pensent majoritairement que le modèle de téléphone portable représente la personnalité de son détenteur (3).

L’adolescent, le groupe, le portable

Une étude menée au japon a montré que le téléphone portable permettait la création de liens d'amitié entre adolescents. Elle a, en effet, révélé que les élèves qui étaient le plus facilement joignables étaient ceux qui avaient les meilleurs réseaux sociaux et amicaux. De plus, 70% des élèves qui n'avaient pas de portable souhaitaient s'en procurer afin de diminuer leur isolement (3).

La nécessité de la communication

D'après une étude de Nicola Döring, le but du portable chez les jeunes n'est pas l'échange d'information mais celui d'émotion. (2)
Le portable est en effet le moyen d'échanger, en temps réel, un état émotionnel. Cet échange permet de passer d'un mode de communication informatif et superficiel à un mode émotionnel permettant le rapprochement. Le téléphone apparaît donc comme un moyen de resserrer et/ou de maintenir les liens entre les membres d'un groupe.
D'autre part, le fait de ne pas ajourner l'expression de certains sentiments permet de ne pas accumuler trop de stress. Une étude norvégienne explique effectivement que plus un adolescent utilise sont téléphone moins il se sent isolé et dépressif (3).

Le téléphone est-il un anxiolytique ?

Le téléphone permet de diminuer l'anxiété liée aux séparations. En effet, il permet de prolonger les rencontres réelles en rencontres virtuelles, raccourcissant ainsi le temps d'absence d'une personne.
Le portable apparaît aussi comme un moyen de se livrer. Il est plus facile, pour la majorité des adolescents, de se confier par SMS qu'en face à face.
Enfin, avoir un téléphone portable procure un sentiment de toute puissance chez les jeunes. En effet, il permet de pouvoir contacter ses amis sans avoir à demander la permission aux parents et augmente leur indépendance. De plus, le fait qu'un enfant soit joignable rassure les parents qui en contrepartie, pourraient être plus souples sur les sorties.

Bibliographie

(1) CARON, A et CARONIA, L. Moving culture : Mobile communication in everyday life (2007)
(2) HARPER, R et al. The Inside text : Social perspective on SMS in the mobile age(2005)
(3) SCHAFER, A. Jamais sans mon portable in Cerveau et psycho N°29