Pratiquer la randonnée en toute sécurité

Pratiquer la randonnée en toute sécurité
Pratiquer la randonnée en toute sécurité
Pour réussir votre randonnée, vous devez avant tout prendre en compte le niveau des personnes qui y participent, vos faiblesses et vos forces. Face à des conditions changeantes, une bonne préparation de votre itinéraire et de votre matériel, concourront au succès de votre périple.


Randonnée : préparer votre sac

Pour éviter de manquer d'un élément essentiel, rien de mieux qu'une liste exhaustive du matériel, vêtements compris, dont vous aurez besoin lors de votre randonnée. Voici celle que nous vous proposons :

  • des chaussures de marche et dans le cas d'un bivouac des chaussures pour la soirée (tongs ou chaussures légères) ;
  • chaussettes ;
  • pantalon et/ou short (en fonction des conditions météo et de l'altitude) ;
  • une polaire (en fonction des conditions météo et de l'altitude) ;
  • un coupe-vent en matériau imper-respirant ;
  • T-shirt en synthétique, pour évacuer la transpiration, à manches longues ou à manches courtes (en fonction des conditions météo et de l'altitude) ;
  • un bonnet en laine ou un chapeau (en fonction des conditions météo et de l'altitude) ;
  • un foulard si nécessaire ;
  • lunettes de soleil ;
  • vivres de course (barres énergétiques, fruits secs, pique-nique pour le déjeuner, etc.) ;
  • eau ;
  • protection solaire adaptée ;
  • une pharmacie de voyage à adapter à l'environnement et à la durée du voyage (ciseaux, couverture de survie, pansements, désinfectant, elastoplast, etc.).


Si vous marchez dans un environnement froid, cet équipement devra être complété d'une paire de gants au moins, d'un pantalon en matériau imper-respirant, de guêtres le cas échéant, et d'une couche supplémentaire pour le haut du corps.

Préparez votre itinéraire pour une randonnée en toute sécurité

Préparez votre itinéraire à l'avance. Emportez avec vous au moins une carte de la zone que vous serez amené à traverser.
Nous vous recommandons d'utiliser les cartes IGN au 1/25 000ème qui, au-delà de leur précision d'information, permettent l'utilisation aisée d'un GPS.

La durée de votre randonnée, aller-retour, doit être estimée à l'avance. Prenez une marge d'au moins une heure par précaution.

Randonnée sans danger : ne partez pas seul

En cas de pépin, votre entourage vous sera d'un grand secours. Quelle que soit la durée de votre randonnée, prévenez un proche de votre départ. Laissez-lui les détails de votre trajet, sa durée estimée, vos horaires de départ et d'arrivée.

Randonnée : les règles pour marcher

Sachez tout d'abord que le plus important en marche n'est pas la vitesse mais la régularité.
Pour optimiser vos efforts, rythmez votre respiration à la cadence de marche.

En montée, l'allure idéale n'est pas celle de votre vie de tous les jours. Pour la trouver, débutez lentement plutôt que trop vite. Faites des pauses régulièrement et repartez toujours lentement, sans forcer.

En descente, les muscles de vos cuisses vont travailler et freiner votre descente. Ne forcez pas, adoptez une position souple, les genoux fléchis ou prêts à fléchir. Soyez attentif à l'endroit où vous posez votre pied. Ne courrez pas en descente.

N'hésitez pas à utiliser des bâtons, qui vous seront également utiles à la descente.

Pour éviter de tomber, placez vous de manière perpendiculaire à la pente et non pas face à la descente. Si la pente est raide et le terrain meuble (terre, neige, etc.), posez vos talons en premier. Ils stabiliseront votre descente.

La sensation de vertige

Si vous marchez dans un environnement accidenté, vous pouvez ressentir une sensation de vertige, qui bloque votre progression. Dans ce cas, prévenez vos compagnons de marche et respirez tranquillement.

Arrêtez-vous éventuellement pour boire de l'eau et reprenez votre marche doucement en regardant bien où vous posez les pieds. Votre vertige devrait disparaître de lui-même.

Observez les conditions naturelles lors de votre randonnée

Un sentier, même facile, mérite votre attention. Même plat, un sentier très boisé peut présenter des difficultés. Des arbres ou des irrégularités dans le sol peuvent provoquer votre chute, alors restez concentré.

A côté des torrents en particulier, la vigilance s'impose. Même si le débit semble régulier et calme, la fonte des glaciers, au printemps et en été, entraîne chaque année des crues rapides et dangereuse des eaux.

A proximité de parois rocheuses, certaines pierres peuvent tomber. Dans ce cas aussi, la prudence est de mise.
Evitez d'escalader une paroi ou de vous accrocher sans avoir évalué la solidité de la roche.

Par temps de pluie, les rochers peuvent devenir très glissants, adaptez là aussi votre marche. Prévoyez vos pas et stabilisez bien votre avancée à chaque pas.

Si le temps s'embrume, couvrez-vous et progressez plus lentement. Vous risquez de moins bien distinguer vos pas, il faut donc ralentir pour assurer votre sécurité.

Enfin, si vous avancez dans une zone enneigée, restez concentré. La neige peut "se transformer" selon les conditions climatiques.

Sous une petite couche de poudreuse, il peut y avoir une plaque de verglas.

N'avancez pas sans vérifier si la zone est glissante ou non. Idéalement, si vous portez seulement des chaussures de randonnée, contournez les zones enneigées, de quelques mètres, pour reprendre ensuite votre route.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : plein air