Votre premier stage de fauconnerie

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Mots clés :

Pour compléter votre lecture :

fauconnerie

Gravure de Grandville

N'est pas fauconnier qui veut, mais qui a réellement envie et a les compétences requises par la loi.


Rendez-vous avec les Cohu

Il existe des centres spécialisés qui organisent des stages de fauconnerie. Le Faucon Solognot, crée, animé par Brigitte et Francis Cohu permet aux stagiaires de bénéficier et d'apprécier quarante années de connaissances, d'expérience et d'amour des oiseaux.
C'est Brigitte Cohu qui vous accueille :

"Si la fauconnerie a traversé les millénaires, c'est qu'elle se nourrit de la passion que lui vouent ses adeptes...
La fauconnerie est avant tout une histoire d'amour car, au long terme, seul le lien affectif tissé soigneusement avec patience et respect entre le fauconnier et son oiseau sera la clé qui guidera le choix de l'oiseau de rester ou non aux cotés de l'humain...
Aucune attache de cuir, aucune volière, aucune vie à l'abri du besoin, aucune récompense, si alléchante soit-elle, suffirait à convaincre un oiseau de proie de rester lorsque dans son esprit, il aspire à recouvrer l'état sauvage, sinon ce petit supplément d'âme circulant entre lui et son fauconnier. Il appartient au fauconnier de travailler ce lien quotidiennement pour que l'oiseau n'ait jamais à se poser le choix de la vie captive ou sauvage".


Ensuite elle continue par un historique.

silhouette rapace
Silhouettes de rapaces en vol

Puis vient une leçon qui en allant de volières en volières est destinée à reconnaitre les différents rapaces utilisés en Fauconnerie.

description rapace
Description du rapace

A nouveau un peu de théorie pour connaitre l'anatomie des oiseaux :

1. Régimes primaires
2. Couvertures alaires
3. Alule (formée de 3 ou 4 courtes plumes fixées sur le pouce de l'oiseau)
4. Épaule
5. Nuque
6. Narine
7. Front
8. Cire (généralement de la même couleur que les pattes)
9. Mandibule supérieure
10. Dent (uniquement chez les faucons)
11. Mandibule inférieure
12. Menton
13. Gorge
14. Poitrine
15. Culotte (longues plumes lâches garnissant les tibias des rapaces sauf chez le Balbuzard
16. Tarses
17. Griffes
18. Doigts
19. Ventre
20. Sous-caudales
21. Sus-caudales
22. Rectrices (formant la queue)
23. Croupion
24. Régimes secondaires
25. Dos

Théorie de l’affaitage

faucon solognot
Le faucon solognot

Suit une partie théorique sur l'affaitage (attention, le fauconnier insiste il ne s'agit pas de dressage, encore moins de domestication !) : l'affaitage n'est pourtant qu'une simple affaire de sensibilité et de patience de la part du fauconnier... Il faut partir du principe qu'il n'y a pas de mauvais oiseau mais parfois d'oiseau dont on a (souvent sans le savoir) brouillé certaines cartes de compréhension et il faudra donc arriver à décrypter le blocage toujours avec douceur afin d'instaurer ce climat de confiance qui est primordial et indispensable à un affaitage réussi...

1. Sortie de l'oiseau de sa volière

  • prise de l'oiseau soit à l'épuisette soit à la main ;
  • "abattage" de l'oiseau à l'aide d'une couverture ;
  • "armement" de l'oiseau : pose des jets, des clochettes, du touret et de la longe, différents soins à l'oiseau (taille du bec, vérification de l'état des pattes et de l'état de santé en général, déparasitage etc.) ;
  • installation de l'oiseau au bloc avec son bain.


2. (les trois jours suivants) Promenade de l'oiseau au gant

  • port durant environ 1 heure et demie ;
  • tentative de nourrissage au gant afin de donner confiance à l'oiseau.


3. (les 4 à 5 jours suivants) Premiers essais de montée au gant (le gant approché du bloc)

  • en diminuant la quantité alimentaire quotidienne de l'oiseau afin de le stimuler, de dominer sa peur et pour qu'il vienne manger progressivement en confiance dans le gant.


4. (les deux jours suivants) Premiers sauts au gant

  • l'oiseau doit sauter de son bloc, en bout de longe, sans hésiter, sur le gant du fauconnier.


5. A partir de ce moment là, et pendant 8 à 15 jours suivants, selon les oiseaux, Vol en filière

  • tout en rabaissant progressivement le poids de l'oiseau, (la surcharge graisseuse accumulée par l'oiseau au début de sa vie ou pendant la mue) on procède progressivement à des rappels attachés à une cordelette dont on augmentera, à coup de 2 à 3 rappels par jour, la distance, allant ainsi jusqu'à 30 mètres.


6. A ce moment là, si le rappel de l'oiseau sur le poing du fauconnier est immédiat et que l'oiseau semble confiant, on peut l' "introduire" : vol libre

  • c'est le moment de procéder à des changements de lieux de vol afin que l'oiseau s'habitue à voler en différents endroits ;
  • pour lui donner de "l'entregents" il est nécessaire de lui faire voir toutes sortes de situations d'êtres vivants, de véhicules, de gens, etc.


7. L'affaitage n'est cependant pas fini, car on doit maintenant lui faire connaître les différents gibiers que l'on lui destine à chasser !

  • préparation du 1er vol d'attaque sur un gibier "d'escape" (corneille récupérée dans une corbeautière chez un éleveur que l'on lâche soit attaché à une cordelette -assez longue !- ou après lui avoir taillé quelques plumes des ailes pour ralentir son allure...) ou (lapin de clapier d'une couleur similaire à celle d'un vrai garenne...) ou (faisan sortant d'une "boîte d'escape" que l'on ouvrira à distance et avec beaucoup de discrétion, l'oiseau ne devant pas faire la relation cause à effet !)...
  • ces mesures sont destinées à l'entraînement d'un oiseau niais et pas très déluré (niais signifie que l'oiseau a été pris au nid, ce qui est interdit de nos jours, tous les oiseaux de fauconnerie ne devant pas avoir été prélevés dans la nature mais être issus d'élevage). La plupart des rapaces chasseurs n'ont pas besoin de ces truquages pour se déclarer à la chasse et tout particulièrement les Harris à qui il suffit souvent de regarder une autre Harris chasser pour en tirer les bonnes conclusions...
fauconnier
Francis Cohu

Brigitte et Francis Cohu ne manquent jamais de souligner qu'être fauconniers c'est être à la disposition des oiseaux 24 heures sur 24 et tous les jours de l'année. Les oiseaux ont besoin de soins, de présence et d'activités.

Il faut les nourrir tous les jours, anticiper les maladies, les faire voler en craignant les lignes électriques et la bêtise de certains. Il faut savoir les équiper d'émetteurs, leur recoller les plumes et même, régulièrement, leur tailler le bec. Et se souvenir qu'un aigle peut vivre plus de 35 ans...

Conformité avec la loi

L'autorisation n'est accordée que si le dossier de demande prévu à l'article 4 de l'arrêté du 10 août 2004 permet de conclure que les conditions suivantes sont satisfaites pour chaque espèce ou groupe d'espèces concerné :

  • le lieu d'hébergement est conçu et équipé pour satisfaire aux besoins biologiques des animaux et aux exigences législatives ou réglementaires en matière d'hébergement et de traitement des animaux ;
  • le demandeur détient les compétences requises pour que les animaux soient traités avec soin ;
  • la prévention des risques afférents à la sécurité du demandeur, à la sécurité et à la tranquillité des tiers, à l'introduction des animaux dans le milieu naturel et à la transmission de pathologies humaines ou animales est assurée ;
  • le demandeur souscrit l'engagement de permettre aux agents mentionnés à l'article L. 415-1 du code de l'environnement de visiter son élevage, ces visites étant assorties des conditions suivantes :
  • les visites ne peuvent être commencées avant 8 heures ni après 19 heures ; elles ont lieu de jour, en ce qui concerne les installations extérieures ;
  • elles doivent avoir lieu en présence du détenteur de l'autorisation ou de son représentant ;
  • elles ne peuvent avoir lieu que dans les lieux où sont hébergés les animaux, dans les annexes de son élevage nécessaires à l'entretien des animaux ainsi que dans les véhicules dans lesquels ils sont transportés.

Adresses

Le Faucon Solognot SARL
"Les Chaises" 45240 Ligny-le-Ribault
Tel/Fax : +33 (0)2 38 45 28 28
GSM : +33 (0)6 80 50 80 15
www.fauconsolognot.com

Il existe aussi une association nationale des fauconniers et autoursiers : l'ANFA. Association sans but lucratif, régie par la loi du 1er juillet 1901, l'ANFA regroupe la quasi-totalité des pratiquants, amateurs sympathisants et protecteurs de l'art de la chasse au vol en France. L'ANFA est une quinquagénaire qui se porte bien. Dès la fin de l'année 1945, sous l'impulsion d'Abel Boyer, ses statuts furent déposés. Elle a son siège à Paris.
Site de l'ANFA


Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr