Préparer l'aîné à l'arrivée de bébé

Préparer l'aîné à l'arrivé de bébé
Préparer l'aîné à l'arrivé de bébé
L'arrivée d'une petite soeur ou d'un petit frère est n'est pas sans conséquences sur l'équilibre d'une fratrie. Pourtant avec un peu de méthode, il est possible de limiter l'impact que cette arrivée pourrait avoir.


Annoncer la grossesse au reste de la famille

Rien ne sert de l'annoncer trop tôt à votre aîné. Attendez de toute façon le 3e mois, lorsque les risques du premier trimestre sont passés. Enfin, patientez jusqu'à ce que votre ventre grossisse un peu. Ce qui facilite l'explication, mais aussi la compréhension des autres enfants.

Il n'y a pas de formule miracle pour annoncer la venue d'un bébé. Utilisez vos mots à vous, en fonction de la relation que vous avez avec l'aîné. Et si vous avez plusieurs enfants, prenez soin de le faire avec tous en même temps dans un premier temps, puis d'en discuter avec eux individuellement.

Comprenez le comportement de l'aîné

En apprenant qu'un bébé agrandit la famille, votre aîné ne sera peut-être pas content. C'est tout à fait habituel, alors ne le prenez pas mal. N'oubliez pas que pour lui, cet autre enfant à venir est avant tout un rival. Celui qui va changer sa position dans la famille, surtout si c'est un enfant unique.

Si vous le sentez réticent, ne le forcez jamais à participer. Il acceptera le bébé à sa venue, lorsqu'il construira sa relation propre avec lui.

S'il est en âge de parler, évitez les questions fermées du genre : " Es-tu content ? " Et posez-lui plutôt des questions ouvertes pour qu'il puisse vous répondre avec ses mots.

Faites-le participer

Pour que votre enfant se prépare à la venue de votre bébé, essayez de l'intégrer au projet. Vous pouvez :

  • l'inclure dans certaines de vos conversations ;
  • lui expliquer l'évolution de la grossesse ;
  • lui faire voir les changements de votre corps ;
  • lui lire des livres pour enfant sur la grossesse ;
  • lui montrer les échographies.


Vous pouvez même l'emmener avec vous aux échographies. À condition qu'il soit en âge (7, 8 ans) de comprendre. Entendre battre son coeur et le voir sur l'écran peuvent l'aider à se faire une idée. Voire à effectuer une première rencontre avec le bébé.

Effectuez les changements en douceur

Attendre un bébé nécessite parfois certains changements. Notamment de réorganiser la maison. Si votre aîné doit partager sa chambre avec le nouveau-né, n'attendez pas la dernière minute pour tout chambouler. Enfin, essayez (quand vous le pouvez) de :

  • lui demander son avis ;
  • l'emmener avec vous effectuer les achats ;
  • préserver ses affaires ;
  • lui créer un espace à lui.

Mettez-le en confiance

Votre aîné ne doit pas avoir l'impression de perdre sa place dans la famille. Vous devez donc le conforter dans son statut en lui consacrant du temps et de l'attention. Le papa a aussi un rôle clé. Il doit créer une relation complice avec son enfant.

Valorisez également votre enfant dans son futur rôle d'aîné. Expliquez-lui que ce bébé va vous demander de l'attention. Qu'il faudra qu'il vous aide, justement parce qu'il est plus grand et plus autonome. Qu'il a donc, lui aussi, un rôle à jouer vis-à-vis de cet enfant à venir.