Préservatif féminin

Choisir le préservatif féminin
Choisir le préservatif féminin
Disponible en France depuis 1998, le Fémidom est encore peu connu. Il possède pourtant, outre son efficacité similaire à celle de son homologue masculin, de nombreux atouts.


Points forts du préservatif féminin

Sans odeur, dépourvu de latex, le préservatif féminin est hypoallergénique et bien que très fin, il est tout aussi résistant et sûr que le préservatif traditionnel.

Très lubrifié, il est particulièrement intéressant en cas de sécheresse vaginale. Mais rien n’empêche d’utiliser tout autre type de lubrifiant en complément.

D’après ses utilisatrices, il favorise l’intimité puisqu’il peut être mis en place jusqu’à 8 heures avant le rapport et qu’il n’est pas nécessaire de le retirer aussitôt après l’éjaculation.

Le frottement sur le clitoris de son anneau extérieur permettrait même, selon certaines, d’atteindre l’orgasme plus rapidement.

Sa taille plus large peut rendre l’éjaculation plus agréable, elle convient particulièrement bien aux hommes ne supportant pas de sentir leur pénis serré dans un préservatif masculin.

Points faibles du préservatif féminin

Son prix, plus élevé que le préservatif masculin puisqu’il faut compter environ 2€, peut être un obstacle. Mais le modèle de 2ème génération (FC2) qui tend à se généraliser devrait à terme avoir un coût moins élevé.

Autre reproche fait au préservatif féminin : les frottements durant le rapport sexuel peuvent s’avérer bruyants. Un inconvénient qui disparaîtra lui aussi avec les nouveaux modèles qui ne seront non plus en polyuréthane mais en nitrile.

Attention, s’il se prête à toutes les positions, il peut se trouver repoussé à l’intérieur du vagin en cas de pratiques vigoureuses. Il est donc nécessaire de s’assurer qu’il reste bien en place.

Enfin, l’anneau interne peut occasionner une gêne en cas de caractéristique anatomique particulière (utérus rétro ou enté versé, ablation).

Mode d’emploi du préservatif féminin

  1. Déchirer le coin de l’emballage avec précaution, sans utiliser ni les dents ni des ciseaux ;
  2. Saisir la gaine du préservatif à l’extrémité fermée et pincer l’anneau interne entre le pouce et le majeur afin de le rétrécir ;
  3. Adopter une position confortable pour l’insertion : accroupie, assise, allongée ou debout avec une jambe relevée ;
  4. Insérer doucement l’anneau interne dans le vagin en plaçant index à l’intérieur du préservatif et en poussant aussi loin que possible. Attention à ne pas tordre le préservatif. L’anneau externe doit rester à l’extérieur du vagin ;
  5. Avec la main, guider le pénis du partenaire dans l’ouverture du préservatif. Veiller à ce qu’il ne pénètre pas entre le préservatif et la paroi du vagin ;
  6. Pour retirer le préservatif, tordre l’anneau externe et retirer doucement le préservatif. Le placer dans son emballage ou dans un papier et le jeter à la poubelle, pas dans les toilettes.