Connaître la procédure d'opposition de carte bancaire en cas de perte ou de vol

Faire opposition après le vol ou la perte de sa carte bancaire
Faire opposition après le vol ou la perte de sa carte bancaire
La perte ou le vol de la carte bancaire peut engendrer des conséquences financières importantes pour son titulaire, qui voit ainsi son compte débité pour des achats qu'il n'a pas réalisés. Il est donc nécessaire d'agir rapidement et de faire opposition aux débits de la carte bancaire, en cas de perte ou de vol.


Démarches pour faire opposition de carte bancaire

Sitôt la perte ou le vol constatés, il est nécessaire de faire immédiatement opposition à la carte bancaire auprès de la banque. Plusieurs services existent, puisque la carte bancaire est un moyen de paiement délivré par chaque banque. Néanmoins, afin de faciliter les démarches, un serveur Audiotel unique a été mis en place, qui est valable pour la majorité des banques :

  • 0 892 705 705 en France ;
  • 00 33 442 605 303 depuis l'étranger.

Ces numéros fonctionnent en permanence. Toutefois, certaines banques ne sont pas rattachées à ce service interbancaire d'opposition, et/ou exigent que le service téléphonique de la banque soit appelé en complément, afin de les avertir. L'opposition à la carte bancaire est la première démarche à réaliser dès le constat de la perte ou du vol, avant même le dépôt de plainte. Il faut ensuite déposer plainte pour vol, ou aller signaler qu'on a égaré sa carte bancaire auprès de la police, pour obtenir une déclaration de perte. Il faut ensuite confirmer par écrit son opposition auprès de la banque, par lettre recommandée. On y joindra une copie de la déclaration de perte ou de vol. La délivrance d'une nouvelle carte bancaire n'est pas automatique : il convient donc de faire soi-même les démarches auprès de sa banque.

Conséquences d'une opposition de carte bancaire

L'opposition bloque les paiements en cours et les paiements futurs, et la banque est tenue de rembourser les frais liés aux paiements réalisés avant l'opposition, qui doit donc être réalisée sitôt la perte ou le vol constaté. La banque peut en effet, dans le cas contraire, accuser son client de négligence, et le pénaliser financièrement. L'opposition est une démarche dont le coût varie selon les banques, qui taxent ce type de transactions. Il convient d'étudier attentivement son contrat de carte bancaire, qui établit :

  • le coût d'une opposition ;
  • le coût de délivrance d'une nouvelle carte ;
  • l'existence d'une police d'assurance couvrant la perte ou le vol.

Les professionnels à votre service :

  • Banques
  • Serveurs Audiotel
  • Commissariats de police
  • Brigades de gendarmerie
  • La Poste