Protéger sa prostate : attention à l'excès de calcium

Lait et calcium - © Alicakes / Flickr cc.
Lait et calcium - © Alicakes / Flickr cc.
A partir de 50 ans généralement, il peut arriver que des troubles de la prostate se déclarent. Il existe néanmoins 3 réflexes alimentaires que l'on peut adopter afin de prévenir les petits désagréments. La consommation de certains aliments contribue même à faire baisser les risques de maladies plus graves telles que le cancer de la prostate. 


Prostate : qu'est-ce que c'est ?

La prostate est une glande typiquement masculine qui se situe en dessous de la vessie. Elle a pour rôle la production et le stockage du liquide séminal et des spermatozoïdes. Elle peut être affectée par divers troubles allant de l'hypertrophie bénigne ou l'inflammation (prostatite) jusqu'à des maladies plus sérieuses comme le cancer.

Calcium : attention !

Plusieurs études ont montré les effets délétères du calcium sur la prostate. Ainsi, une équipe de l'école de médecine de Harvard a mis en évidence le lien étroit qui existe entre alimentation riche en calcium et augmentation du risque d'incidence du cancer de la prostate. Certains chercheurs estiment, entre autres hypothèses, qu'un apport trop élevé de calcium ferait diminuer le taux de vitamine D. Vitamine D qui empêcherait la prolifération des cellules cancéreuses. N'abusez donc pas des aliments riches en calcium tels que les produits laitiers (fromages à pâte dure, lait, milkshakes, etc.).

Pépins de courge

La consommation de pépins de courge et d'huile de pépins de courge est bénéfique pour la santé de la prostate, en particulier pour soigner l'hypertrophie bégnine de la prostate. Les pépins de courge contiennent des antioxydants, des vitamines du groupe B, de la vitamine C et E, des sels minéraux (manganèse, fer, cuivre, zinc) mais surtout des omégas 3 et 6 qui agissent directement sur la prostate. Leur consommation contribue à faire baisser le taux de PSA, qui est une protéine fabriquée par la prostate et dont le taux est un bon indicateur de sa santé. 

Tomate cuite

La tomate contient un antioxydant appelé lycopène. Le lycopène est un caroténoïde, c'est-à-dire que c'est un pigment naturel fabriqué par certaines plantes. Il contribue à empêcher la croissance des cellules cancéreuses et leur prolifération. Notez que le lycopène est plus biodisponible lorsque la tomate est cuite et qu'on l'accompagne de matières grasses, la meilleure dans ce cas étant l'huile d'olive. Les meilleures sources de lycopène sont:

  • la sauce tomate ;
  • le concentré de tomate ;
  • le ketchup ;
  • le coulis de tomate.

De manière générale, il est recommandé de choisir des produits biologiques de préférence.