Respirer un air pur chez soi

Par : Green Republic - Dernière modification : 30 septembre 2011 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
Mots clés : | | |
Green Republic

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur la maison écologique
pollution air intérieur

Aérez bien votre logement

Pour améliorer la qualité de l'air que vous respirez chez vous, quelques gestes simples suffisent. A commencer par une bonne ventilation et des plantes vertes adaptées !


Ventilez votre intérieur

Renouveler l'air s'avère le moyen le plus efficace pour le purifier :

  • aérez votre logement au moins 15 minutes par jour (et plus longuement si vous faites le ménage ou bricolez) ;
  • maintenez une température adéquate (environ 19°) ;
  • équipez la cuisine d'une hotte à extraction ;
  • n'obstruez pas les aérations obligatoires ;
  • faites vérifier les conduits d'évacuation et la cheminée régulièrement.


Passez également l'aspirateur 2 fois par semaine et évitez d'utiliser un plumeau (qui soulève la poussière et la disperse dans les airs).

Evitez de polluer

Les produits utilisés au quotidien peuvent être nocifs. Une bonne partie d'entre eux contiennent en effet des COV (composés organiques volatiles) qui polluent l'air que vous respirez. Veillez donc à ne pas utiliser :

  • de produits d'entretien agressifs ;
  • d'insecticides ou de bactéricides.


Bannissez également ces parfumeurs d'ambiance qui sont hautement toxiques :

  • désodorisants ;
  • bougies parfumées.


Enfin, respectez scrupuleusement les consignes d'utilisation :

  • des peintures ;
  • des produits d'entretien ou de bricolage.

Important : ouvrir la fenêtre lorsque vous fumez ou fumer dans une autre pièce ne suffit pas ; nous vous recommandons de toujours fumer à l'extérieur si vous en avez la possibilité.

Misez sur les plantes vertes

Installer des plantes vertes dans votre logement est également une bonne solution. Elles éliminent notamment la nicotine. Pour ce faire, placez une plante verte tous les 10 mètres carrés environ. Choisissez :

  • pour toutes les pièces : le chlorophytum ou le ficus ;
  • dans la cuisine et les toilettes : l'azalée, efficace contre les effets des produits dégraissants et désinfectants
  • dans la chambre : le spathiphyllum ou Fleur de Lune (très dépolluantes) ;
  • pour les pièces fraîchement repeintes : le chrysanthème qui absorbe le trichloréthylène des peintures et autres solvants.


Vous pouvez également mettre des : aloe vera, spathiphyllum, faux papyrus, clivia, etc.
Voir également : notre article sur les plantes dépolluantes.

Important : les qualités épuratives des plantes dépendent de la bonne circulation de l'air au niveau des racines. Veillez donc à bien les arroser.

Diffusez des huiles essentielles

Les huiles essentielles sans phénol sont les seuls désodorisants naturels qui ne soient pas agressifs. Vous pouvez donc en diffuser dans votre logement, en respectant certaines conditions :

  • 10 minutes par heure maximum ;
  • grâce à un diffuseur à froid ou électrique plutôt qu'un système de diffusion par la chaleur, afin de ne pas altérer les bienfaits des huiles.


Pour choisir vos huiles essentielles, sélectionnez-les en fonction de vos goûts et besoins. Les plus couramment utilisées pour purifier l'air sont celles :

  • de pin ;
  • d'eucalyptus ;
  • de cardamome ;
  • de lavande ;
  • de menthe poivrée.

Attention : certaines huiles essentielles ne doivent pas être diffusées : origan, basilic, thym, poivre noir, cannelle. Vérifiez toujours la composition.

Pour parfumer votre intérieur tout en l'assainissant, optez pour des plantes odorantes (citronnelle ou oranger par exemple).


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu