> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Quel engrais choisir pour quelle culture ?

Par : Michel Bernard - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
Mots clés : | | |
Difficulté :

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les engrais
choix engrais selon culture

Choisir son engrais en fonction de sa culture

Pour avoir de belles plantes, l'apport d'un engrais s'avère souvent nécessaire. Il favorise leur croissance, les aide à mieux fleurir et à produire plus de fruits. Mais la fertilisation à l'aide d'engrais ne s'improvise pas et, surtout, ne doit pas faire oublier la protection de l'environnement.


La fertilisation par les engrais

Les engrais apportent aux plantes cultivées les éléments nutritifs qu'elles ne trouvent pas dans le sol en quantité suffisante. Ces éléments sont les trois principaux minéraux qui servent de "nourriture" au règne végétal : l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K).

Une fertilisation régulière du sol à l'aide de ces minéraux facilite la croissance des plantes et améliore leur vigueur.

La fertilisation commence au moment de la plantation et se poursuit tout au long de la vie des cultures, au jardin d'ornement comme au potager.

Les différents types d’engrais

Il existe deux types de produits :

  • les engrais minéraux (chimiques), la grande majorité des produits du marché ;
  • les engrais organiques (naturels), utilisés en jardinage biologique.


Les engrais minéraux, obtenus industriellement, offrent les éléments nutritifs sous forme concentrée, directement assimilable par les plantes. Très pratiques à utiliser, ils sont néanmoins polluants pour les sols (nitrates, phosphates).

Les engrais organiques proviennent de substances animales (fumiers divers, déjections d'oiseaux, poudre d'os, arêtes de poissons, corne broyée, sang séché) ou végétales (chaume de plantes, tourteaux végétaux, algues, cendre de bois). Incorporés dans la terre, ils se décomposent lentement sous l'action des micro-organismes et libèrent au fur et à mesure les éléments nutritifs en produisant de l'humus. Ils favorisent l'équilibre minéral du sol et sont biodégradables.

Une fertilisation ciblée

Les engrais ont généralement une action spécifique : ils contiennent les trois éléments (N, P, K) en proportions variables (notées en pourcentage sur les emballages des produits).

Les engrais à dominante azotée favorisent le développement du feuillage et des tiges :

  • ils conviennent à toutes les plantes vivaces et saisonnières du jardin d'ornement et du potager ;
  • ils s'utilisent au printemps.


Les engrais à dominante phosphatée stimulent la croissance des racines, la floraison et la fructification :

  • ils profitent aux arbres fruitiers, aux plantes à fleurs et aux légumes fruits ;
  • ils s'utilisent en automne et en hiver.


Les engrais à dominante potassique améliorent la vigueur des plantes et leur résistance aux maladies :

  • ils bénéficient surtout aux plantes à fleurs et aux arbres fruitiers ;
  • ils s'utilisent en automne et en hiver.


Certains mélanges fertilisants combinent d'autres éléments minéraux (calcium, magnésium, soufre...) qui participent à l'équilibre des plantes.

L’utilisation des engrais

Les engrais se présentent sous plusieurs formes :

  • granulés ;
  • billes ;
  • bâtons ;
  • poudres ;
  • liquides.


Les engrais liquides, mélangés à l'eau d'arrosage, agissent rapidement (action « coup de fouet »).
Les engrais solides, incorporés à la terre, ont un effet retard (action « de fond »).

Les apports doivent tenir compte :

  • des besoins des plantes ;
  • de la nature du sol ;
  • des apports en humus et en compost.


Ils doivent également respecter les conditions d'emploi, en particulier les dosages.

Tout excès fragilise les cultures, favorise les maladies et nuit à l'environnement.

L'ancienne technique des engrais verts permet de fertiliser aisément un potager. Elle consiste à cultiver des plantes de croissance rapide (luzerne, trèfle, phacélie), puis de les enterrer sur place comme fertilisant pour les prochaines cultures.



L'ortie permet d'obtenir facilement un très bon engrais sous forme macérée de purin. Riche en azote et en oligo-éléments, il stimule la croissance et renforce les défenses naturelles des plantes.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr