Quel moment choisir pour arrêter de fumer ?

Choisir le bon moment pour arrêter de fumer
Choisir le bon moment pour arrêter de fumer
Il est conseillé de choisir une date particulière pour arrêter de fumer. Et ce, que vous décidiez d’arrêter du jour au lendemain ou de façon progressive.


Arrêter de fumer : choisir un moment clé

Vous devez choisir le moment opportun. Le début de votre démarche est essentiel. Evitez par exemple les périodes difficiles ou de stress intense. Privilégiez plutôt :

  • un changement dans le quotidien comme un déménagement ou des vacances (les lieux étant alors moins chargés de vos habitudes de fumeur) ;
  • un évènement heureux comme un mariage, une naissance, un anniversaire...

Vous fixez ainsi une date, et ce quel que soit le mode opératoire choisi : du jour au lendemain ou de façon progressive.

Important : Arrêter de fumer n’est pas anodin. Vous devez vous y préparer et être certain d'être suffisamment motivé.

Arrêter de fumer du jour au lendemain

Il y a ensuite différentes façons d'arrêter de fumer. La plupart du temps, il est conseillé d’arrêter de façon nette, du jour au lendemain. Vous choisissez un jour précis et à partir de cette date vous ne fumez plus jamais.

Pour cette technique, il est réellement nécessaire de bien se préparer. Une fois le jour choisi (de préférence pas trop éloigné dans le temps), prenez soin de :

  • noter cette date dans votre agenda, sur votre réfrigérateur, sur votre miroir..., afin de vous motiver ;
  • l’annoncer à vos proches, afin qu’ils vous encouragent ;
  • consulter votre généraliste et/ou choisir une méthode d’aide au sevrage (homéopathie, acupuncture, patch...) afin d’être prêt le jour J.

Arrêter de fumer de manière progressive

Certains fumeurs préfèrent une solution moins radicale, consistant à diminuer progressivement la consommation de tabac.

Il s'agit de réduire doucement le nombre de cigarettes que vous fumez. L’avantage : vous vous débarrassez progressivement de votre dépendance à la cigarette et subissez donc moins les effets du sevrage. Mais la plupart des spécialistes restent dubitatifs quant à l'efficacité de cette méthode.

L'arrêt progressif doit être méthodique. Pour cela, procédez par phases et sur plusieurs semaines. Par exemple :

  • phase 1 : ne modifiez pas votre consommation de cigarettes, notez simplement celles qui vous semblent inutiles ou dont vous pourriez aisément vous passer ;
  • phase 2 : éliminez les cigarettes inutiles repérées durant la phase 1 (en les remplaçant au besoin par un substitut nicotinique tels que des patchs antitabac par exemple) et déterminez quelles sont celles dont vous pourriez encore vous passer ;
  • phase 3 : éliminez l’ensemble des cigarettes jugées inutiles au cours des phases 1 et 2 (en les remplaçant au besoin par un substitut nicotinique) ;
  • phase 4 : divisez votre consommation par deux ;
  • phase 5 : supprimez la totalité des cigarettes et arrêtez de fumer (en conservant les substituts nicotiniques au besoin) ;
  • phase 6 : diminution progressive des substituts nicotiniques avec l'aide d'un médecin généraliste ou d'un tabacologue.

A noter : lorsque vous arrivez en phase 3, vous devez normalement fumer deux fois moins de cigarettes qu’au démarrage du programme, et en phase 4, moins de 5 cigarettes par jour.