Quelle retraite pour les mères au foyer ?

Article mis à jour le 
Retraite des femmes au foyer : vos droits
Retraite des femmes au foyer : vos droits
Vous avez interrompu vos activités professionnelles pour élever vos enfants ? Les mères (et les pères) au foyer peuvent bénéficier d'une retraite, qu'ils aient peu ou pas cotisé. En effet, même après une courte carrière, il est possible d'obtenir une pension de base car un seul trimestre de cotisation suffit pour ouvrir des droits. Pour qu'un trimestre soit pris en compte par la Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse), il est nécessaire d'avoir perçu sur trois mois une rémunération équivalente à 200 fois le Smic horaire. Quant aux mères qui n'ont jamais travaillé, elles peuvent faire une demande d’allocation de solidarité aux personnes âgées.


Mère au foyer : vous avez déjà travaillé

Vous vous demandez si vous pouvez percevoir une pension de retraite après avoir consacré plusieurs années à élever vos enfants ? Le calcul de vos droits va dépendre de la durée de vos cotisations. Lorsque les 42 années de travail nécessaires ne sont pas effectuées, le montant de la retraite est diminué. Il peut toutefois être complété par des allocations.

Pour ouvrir vos droits à une pension de retraite, vous devez remplir au moins une de ces conditions :

  • avoir déjà travaillé de façon temporaire ;

  • avoir repris une activité professionnelle jusqu’à l’âge de départ à la retraite à taux plein ;

  • avoir donné naissance à 3 enfants : votre pension sera majorée de 10% ;

  • être parent d’un enfant handicapé : votre durée d’assurance peut être majorée jusqu'à 8 trimestres et votre retraite à taux plein est accessible dès 65 ans ;

  • percevoir une prestation familiale : vous bénéficiez de 8 trimestres de retraite pour chaque enfant né avant le 1er janvier 2010 et de 4 trimestres pour un enfant né depuis.

La retraite des mères qui n'ont pas travaillé

Vous avez élevé vos enfants et n'avez jamais travaillé ? Pas de panique, vous pouvez faire la demande d'aides sociales. En effet, les personnes qui disposent d'une faible pension de retraite peuvent bénéficier de l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées). Cette aide offre un complément de revenus aux résidents français de plus de 65 ans dont les revenus ne dépassent pas 787,26 euros par mois, ou 1.222,27 euros par mois pour les couples.

 

Les conjoints des mères au foyer non affiliées à un régime d’Assurance vieillesse peuvent également bénéficier d'une majoration de leur pension pour conjoint à charge.

Enfin, si vous restez seule aprés le décès de votre conjoint, il est également possible de toucher une partie de sa retraite. Cette pension de réversion est versée sous certaines conditions :

  • être âgée d’au moins 51 ans ;

  • être ou avoir été mariée avec l’assuré ;

  • ne pas disposer de ressources personnelles de plus de 17 555,20 € par an.