Quelles aides pour rénover ses combles ?

Comment rénover ses combles ?
Comment rénover ses combles ?
Les combles correspondent à la partie du logement située entre le toit et un plafond. Aménagés ou non, il peut être très intéressant de rénover ses combles afin de réaliser des économies d’énergie. Vous pouvez disposer de différentes aides pour mener à bien vos travaux.


Comment faire aménager ses combles

Deux possibilités s’offrent à vous pour rénover vos combles :

  • vous pouvez effectuer des travaux dans les combles afin de réaliser des économies d’énergie : la déperdition de chaleur dans une maison mal isolée peut représenter jusqu’à 30 % de votre facture de chauffage. La chaleur peut sortir des fenêtres, des murs et principalement des combles. Dans le cas où vous ne souhaiteriez pas les rendre habitables, vous pouvez disposer des couches d’isolant à même le plancher de vos combles. De plus, si vous ne souhaitez pas aménager vos combles, vous pouvez opter pour une sur-isolation, certes plus spacieuse mais également plus efficace : il suffira simplement de disposer une seconde couche d’isolant sur la première ;
  • vous souhaitez rénover des combles habitables : dans ce cas, les couches d’isolant pourront être disposées sous le toit de votre habitation. Si la rénovation de vos combles est effectuée en même temps que d’autres travaux pour votre maison (liés aux économies d’énergie), il est également intéressant d’envisager une isolation sous toiture, qui ne peut cependant être effectuée qu’à condition de revoir complètement votre toiture.

Aides pour rénover vos combles

Si la rénovation de vos combles fait partie de travaux visant à l’économie d’énergie dans votre maison, vous pouvez profiter de différentes aides afin de financer vos nouvelles installations :

  • vous pouvez tout d’abord bénéficier d’un crédit d’impôt d’un taux de 15 % dans le cadre de travaux en faveur des économies d’énergie. Dans cette optique, les matériaux utilisés pour votre isolation doivent être éligibles dans le cadre du crédit d’impôt ;
  • si la rénovation de vos combles fait partie d’un bouquet de travaux, le crédit d’impôt sera plus important, pouvant aller jusqu’à un taux de 25 % de vos dépenses ;
  • le prêt à taux 0 : sans conditions d’éligibilité, vous pouvez profiter d’un prêt sans intérêt si vos travaux se destinent à l’amélioration des dépenses énergétiques de votre logement. La durée de remboursement peut aller jusqu’à 10 ans, pour un montant maximal pouvant aller jusqu’à 10 000 € ;
  • les aides de l’ANAH : celles-ci peuvent être cumulées avec le prêt à taux 0. Elles concernent les logements principaux construits avant 1990, pour des travaux d’un montant minimum de 1 500 €. Contrairement au crédit à taux 0, les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat sont soumises à un plafond de ressources et de revenus des ménages ;
  • les collectivités locales et territoriales : renseignez-vous également auprès de votre ville ou de votre région afin de connaître les aides disponibles dans le cadre d’une amélioration des dépenses énergétiques de votre logement principal.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : travaux