Quelles sont les différences entre un chauffage radiant et un chauffage sur pied ?

Les différences entre chauffages
Les différences entre chauffages
Ce ne sont pas les options de chauffage qui manquent de nos jours. Mais savez-vous comment les différencier et quelles sont leurs principales fonctions pour en tirer avantage ? En effet, même si le résultat reste le même, les principes diffèrent. Aussi, faisons le tour des deux catégories de chauffages utilisés dans les habitations pour en comprendre les techniques et enfin connaître leur différence. Cela peut vous aider lors de l’achat de votre chauffage si vous n’en n’avez pas encore ou si vous pensez le renouveler.


Qu'est-ce-qu'un chauffage radiant ?

L’adjectif « radiant » signifie émission de radiation. Dans le cas d’un chauffage radiant, on fait allusion au rayonnement infrarouge. Ce type de chauffage transmet la chaleur produite par une résistance placée à l’intérieur aux objets qui l’entourent. Ce sont ces objets, dont notamment le sol, les murs et les meubles qui transfèrent la chaleur à l’air ambiant produisant ainsi une sensation de chaleur. En somme, il ne chauffe pas directement l’air, par conséquent, il convient parfaitement aux espaces avec une aération importante sans pour autant entraîner une déperdition de la chaleur. C’est pour cela d’ailleurs qu’il s’utilise en terrasse aussi bien dans les commerces que dans les logements.

Ce genre de chauffage ne chauffe pas au-dessus de la chaleur du corps humain. La température peut augmenter jusqu’à 18°C et même plus. Le confort se fait immédiatement ressentir. Il couvre en moyenne une surface de 15m2 à 30m2 selon sa puissance. Pour son alimentation, vous avez le choix entre le gaz et l’électricité. Les prix ne sont pas les mêmes et varient en fonctions des modèles et du mode d’alimentation de l’appareil.

Tout savoir sur le chauffage de pied

Le chauffage sur pied quant à lui procède en réchauffant l’air dans une pièce et non les objets. Cela est rendu possible grâce au principe de convection. L’appareil est équipé d’un transistor en forme d’ailette qui sert à créer et à transmettre la chaleur. En principe, le chauffage sur pied recueille l’air froid dans la pièce où il est placé, puis, il le réchauffe avant de le répandre dans l’espace. C’est ce qui fait grimper la température. Par logique donc, ce moyen de chauffage est à bannir dans un endroit ouvert comme la terrasse par exemple. La température émise par le chauffage sur pied pourvu de transistor se règle en réduisant ou en augmentant le flux électrique. Limiter l’entrée d’air surchaufferait l’appareil.

Mais sachez qu’il existe également des convecteurs à eau chaude qui se servent du liquide contenu dans un tube pour diffuser la chaleur. Vous pouvez alors régler la température en contrôlant la rentrée d’air sans endommager l’appareil. Il est aussi possible de le faire en intervenant au niveau du débit du fluide dans le tube. L’inconvénient majeur d’un chauffage sur pied réside dans le fait qu’il assèche l’air ce qui peut avoir des effets néfastes sur la santé. Ce type de chauffage est également énergivore et aura donc une certaine incidence sur votre note d’électricité.