Quels sont les changements à l'adolescence ?

L'adolescence et ses changements
L'adolescence et ses changements
L’adolescence est une période de transition entre l’enfance et l’âge adulte qui commence après la puberté. Cette dernière est marquée par de nombreux changements, physiques et psychologiques. Découvrez quelles sont ces modifications et leurs conséquences.


La valse des hormones et les changements physiques

La puberté a lieu grâce à l’augmentation continue, jusqu'à un seuil critique, des hormones cérébrales sécrétées par l’hypophyse et l’hypothalamus. Ces hormones, appelées les gonadotropines (ou gonadotrophines) engendrent la production de testostérone chez le garçon et d’œstrogène chez la fille. Cependant, le garçon secrète également des œstrogènes et la fille de la testostérone, mais en moindre quantité. A cette période l’hormone de croissance est aussi produite en grande quantité. Ces variations hormonales influencent le développement physique de l’adolescent en devenir.

Chez le garçon comme chez la fille, cela se traduit par une augmentation "staturo-pondérale" c'est-à-dire par une prise de poids et un accroissement de la taille et de l’envergure. Il y a aussi apparition d’un corps sexué avec la croissance des organes génitaux (c'est-à-dire que l’adolescent devient capable d’être fertile), de pilosité et de mue de la voix.

Plus spécifiquement, chez le garçon, les premiers spermes apparaissent et le développement musculaire est important. Chez la fille, les premières règles marquent l’entrée dans la puberté et la poitrine prend des formes.

Adolescence et remaniement psychologique

L’adolescence est le passage d’un corps d’enfant à un corps sur lequel les autres, amis et "papa-maman", posent un regard différent ou intéressé. Ces regards, bien que recherchés, sont aussi redoutés. La jeune-fille a peur de ne pas avoir assez de formes ou d’en avoir trop et le garçon, trop ou pas assez de poils ou de muscles. Si pour certains, les changements corporels apparaissent comme étant la possibilité d’accomplir de nouvelles choses, pour d’autres ils sont vécus comme un facteur de stress. En effet, ces modifications corporelles peuvent parfois présenter des aspects inquiétants ou incompréhensibles pour l’adolescent.

De plus, en même temps que les aptitudes cognitives de l’adolescent se développent, elles sont accompagnées par des questionnements sur la vie, la mort. L’adolescence est une période d’interrogation sur soi, les autres et le sens des choses. La forme de pensée concrète de l’enfance est dépassée et l’articulation des concepts abstraits devient possible. Cela fourni à l’adolescent la capacité de se penser dans le futur et les premiers projets de vies apparaissent alors. C’est une phase d’ébullition de l’esprit. Là où l’enfant était rattaché à la vision du monde des parents, l’adolescent s’en soustrait et commence à se forger sa propre opinion sur son environnement, et à élaborer sa vision de ce qui est ou non moral.

C’est aussi une période de construction et de "quête identitaire". L’adolescent, en s’imprégnant de manière inconsciente de certaines caractéristiques des personnes qui l’entourent (parents, amis, idoles, etc…), se forge sa personnalité afin d’atteindre les objectifs de vie qu’il s’est fixés.

De ces différents points ressort le fait que l’adolescence est aussi une phase d’opposition. En se forgeant sa propre opinion du monde, en se créant un projet pour son futur, l’adolescent s’oppose à ce que ses parents lui imposent. C’est ainsi qu’il se différencie du cocon familial et qu’il prend sa vie en main, pour s’insérer dans différents groupes sociaux. Il commence alors à intégrer de nouvelles normes sociales, différentes de celles de la famille.